POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Agriculture

La sécheresse aura des répercussions



201807301229300000.jpg

(De g. à dr.) Marc Weyland, directeur de l’Administration des services techniques de l’agriculture (Asta), Dr Andrew Ferrone, chef du service météorologique de l’Asta, et Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture. (Photo: MAVPC)

Après les intempéries du mois de juin, la sécheresse persistante ne fait pas l’affaire des agriculteurs. Le ministre de l’Agriculture a présenté un bilan lundi, en rappelant aux agriculteurs de souscrire une assurance contre la sécheresse et d’autres intempéries.

Depuis les intempéries du mois de juin, avec des inondations et coulées de boue qui ont coûté un demi-million d’euros de dégâts, canicule et manque de précipitations ont depuis été un cocktail perdant pour le monde agricole.

Le ministre de l’Agriculture, Fernand Etgen, a fait le point lundi sur la situation, accompagné du chef du service météorologique de l’Administration des services techniques de l’agriculture (Asta), Dr Andrew Ferrone.

Si le ministre s’est bien gardé de donner un bilan chiffré à ce stade, il redoute que le manque de pluie ait une répercussion négative sur les cultures encore non récoltées. Si la situation est moins grave que dans d’autres pays européens, chaque jour sans pluie aggrave la situation.

Il a rappelé néanmoins que les agriculteurs pouvaient souscrire des assurances contre la sécheresse et d’autres intempéries, avec une contribution étatique.

32 stations automatiques réparties sur tout le pays

Le chef du service météorologique de l’Asta, Dr Andrew Ferrone, a expliqué que le service entretient et exploite aujourd’hui un réseau de 32 stations automatiques, réparties sur tout le pays.

Toutes les stations mesurent la température et l’humidité de l’air, ainsi que les précipitations. Une dizaine de stations mesurent en plus la vitesse et la direction du vent, ainsi que la durée d’ensoleillement et les températures du sol. Toutes ces données sont enregistrées et publiées sur le site agrimeteo.lu.

Toutes ces données sont également récoltées pour être utilisées dans le domaine de la recherche.