ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#Hubradar

Google veut rivaliser avec Amazon et Alibaba



 Ce partenariat avec l’un des concurrents majeurs d’Alibaba devrait permettre à Google de bénéficier de l’expérience en matière de supply chain de l’e-commerçant chinois, tout en lui apportant son aide en termes de data et de marketing. (Photo: Licence C.C.)

Ce partenariat avec l’un des concurrents majeurs d’Alibaba devrait permettre à Google de bénéficier de l’expérience en matière de supply chain de l’e-commerçant chinois, tout en lui apportant son aide en termes de data et de marketing. (Photo: Licence C.C.)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Agences publicitaires: avenir radieux ou descente aux enfers?

Les agences de publicité sont-elles condamnées à mourir? Alors que le monde de la publicité se rassemble aux Cannes Lions, Yan Claeyssen, président de Publicis ETO, publie une tribune pour démentir cette vision pessimiste. Pour lui, si le monde des agences subit une crise, il a tout de même un bel avenir devant lui, à condition d’agir dès maintenant. «Le problème de certaines agences aujourd’hui? Les annonceurs ont l’impression qu’ils peuvent parfaitement se passer de leurs services… sinon pour pondre quelques créas!» déclare-t-il. Et pour cause, beaucoup d’annonceurs ont internalisé des profils ultra-polyvalents qui réussissent à combiner UX, data science, informatique, programmatique… Si les agences veulent continuer à exister, elles doivent s’adapter à cette nouvelle culture en la mixant avec ce qui fait leur ADN: la créativité.

Alipay: l’Europe en ligne de mire

Fort de plus de 600 millions d’utilisateurs en Chine, Alipay souhaite affirmer sa présence à l’international. La firme de paiement vient de signer divers partenariats avec plus de 140 acteurs du secteur bancaire dans le but d’être présente dans 20 pays européens. Outre ces accords, le service financier pourra également compter sur la puissance de sa maison mère. En effet, Ant Financial n’est autre que la 10e capitalisation boursière du secteur bancaire et vient récemment de lever plus de 14 milliards de dollars.

Cependant, une ombre se dresse au tableau. Si Alipay a réussi un tour de force en Chine, c’est que les nouvelles solutions de paiement ont émergé en même temps que l’e-commerce, ce qui n’est pas le cas en France par exemple où les usages diffèrent. Mais Li Wang, directrice Emea de Ant Financial, ne semble pas être inquiète. «Vous ne pouvez pas être vainqueur si vous jouez en défense. Le marché du paiement change rapidement en Europe.»

Google sera-t-il le nouvel Amazon?

Google accélère la mise en place de sa stratégie e-commerce. Alors qu’elle signait un partenariat stratégique avec Carrefour la semaine dernière, lui permettant notamment de vendre les produits du groupe français sur ses plateformes e-commerce et v-commerce, la firme de Mountain View vient d’annoncer son entrée au capital de l’e-commerçant chinois JD.com à hauteur de 550 millions de dollars. Ce partenariat avec l’un des concurrents majeurs d’Alibaba devrait permettre à Google de bénéficier de l’expérience en matière de supply chain de l’e-commerçant chinois, tout en lui apportant son aide en termes de data et de marketing. Si le but est officiellement de développer de nouvelles solutions retail en Europe, aux USA et en Asie du Sud-Est, Google cherche également à rivaliser avec Amazon et Alibaba, les deux géants de l’e-commerce mondial.