POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Législatives 2018

Coopération ADR et Wee2050



adr_wee2050.jpg

Fred Keup (Wee2050), Jean Schoos (président de l’ADR) et Alex Penning (secrétaire général de l’ADR). (Photo: Mike Zenari)

Le parti s’est allié au groupement Nee2015, devenu Wee2050 en vue des élections législatives du 14 octobre prochain.

Le parti conservateur et identitaire, ADR, a annoncé vendredi durant une conférence de presse avoir conclu un accord de coopération, afin de se présenter lors des législatives d’octobre.

L’électeur verra donc sur les listes de l’ADR des candidats émanant du mouvement Nee2015, né afin d’affirmer l’opposition aux trois questions posées lors du référendum. En particulier celle concernant le droit de vote des résidents étrangers.

Rebaptisé Wee2050, ce mouvement fondé par l’enseignant Fred Keup veut proposer une vision pour le pays à l’échéance de 2050.

Ses deux principaux piliers de travail sont, d’une part, le futur de la langue luxembourgeoise, de façon équilibrée avec l’allemand, l’anglais et le français. Et d’autre part, l’autre préoccupation est la forte croissance incontrôlée du pays, comme l’indique le post sur la page Facebook du mouvement.

L’ADR a ouvert sa liste à huit candidats de Wee2050, ces derniers ne devront pas forcément être membres du parti, à l’image de Fred Keup qui ne l’est pas mais se porte bien candidat, comme Paperjam l’avait indiqué jeudi.