POLITIQUE & INSTITUTIONS

Traitement des eaux

Apateq va équiper des ferries scandinaves



scandlines_ferry_berlin_using_apateq_scrub_water_treatment_system_marinepaq1.jpg

La technologie MarinePaq sera installée dans le port danois de Gedser. Le système sera opérationnel d'ici le printemps 2016. (Photo: Apateq)

Figure de proue des cleantech au Luxembourg, Apateq va fournir une technologie de traitement des eaux de lavage pour les ferries de la compagnie maritime Scandlines Danmark ApS.

Après avoir effectué sa première livraison de station industrielle à Baltimore en août 2015 et consolidé sa présence américaine, la compagnie luxembourgeoise Apateq basée à Luxembourg-ville continue son expansion internationale. Elle vient de décrocher un gros contrat auprès du transporteur danois Scandlines Danmark ApS pour développer et construire une installation portuaire de son MarinePaq, une nouvelle solution «clés en main» pour le traitement de l'eau de lavage. La station conteneurisée traitera les eaux usées produites durant le processus de nettoyage des gaz d'échappement sur les deux nouveaux ferries qui relieront les villes de Rostock en Allemagne et Gedser, une île danoise.

Responsabilité verte

Les eaux résiduaires de lavage sont généralement fortement contaminées par des métaux lourds, des hydrocarbures et de la suie provenant du fioul lourd de propulsion utilisé par les ferries. La technologie innovante du MarinePaq promet un traitement primaire à haute efficacité, suivi par une ultrafiltration et complété par des procédés d'extraction de métaux lourds. Ce traitement aura lieu dans une installation centralisée au sein du port de Gedser. «Scandlines, en qualité de compagnie maritime, a une responsabilité environnementale. Nous voulons contribuer à la préservation du fragile écosystème marin en nettoyant nos gaz d'échappement et en déchargeant dans l'océan uniquement de l'eau de la plus haute qualité», a déclaré Fini Hansen, surintendant technique de Scandlines, dans un communiqué.

Dirk Martin, le directeur des ventes d’Apateq, commente dans le même texte: «Notre MarinePaq est la solution parfaite pour le traitement de l'eau de lavage, que ce soit directement à bord ou, comme ici, dans un design compact adossé à une installation centralisée au port. Nous allons construire le MarinePaq pour Scandlines dans deux conteneurs de 40m3 empilés l’un sur l’autre, assurant ainsi un encombrement minimum, ce qui est un facteur important pour une intégration dans un port existant.» L’objectif poursuivi est de mettre en service la station à Gedser d’ici le printemps 2016.