POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Mission économique aux États-Unis

À Seattle, le regard tourné vers l’espace



missionspatiale_0904.jpg

La première journée de la mission économique sur la côte ouest des États-Unis est consacrée à la visite de deux sociétés impliquées dans le développement du secteur spatial privé. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

La première journée de la mission économique dédiée au secteur spatial qui se déroule cette semaine sur la côte ouest des États-Unis est l’occasion de visiter les locaux de deux entreprises américaines lancées dans la course à l’exploitation des ressources spatiales. Planetary Resources et Vulcan Aerospace.

Rien de tel que de visiter une entreprise bien connue et dans laquelle l’État est actionnaire pour débuter une mission économique. C’est dans cet esprit que le Grand-Duc héritier Guillaume, la Grande-Duchesse héritière Stéphanie, Étienne Schneider (LSAP), ministre de l’Économie, et la délégation composée d’une quinzaine de représentants des secteurs aérospatial et technologique visitent ce lundi le siège de Planetary Resources, dans les environs de Seattle, dans l’État de Washington.

Il s’agit de la première halte du programme de la mission économique dédiée au secteur spatial qui est organisée sur la côte ouest des États-Unis jusque jeudi.

Spécialisée dans le développement de satellites à coûts réduits destinés à identifier les astéroïdes susceptibles d’être riches en ressources minières et leur exploitation, Planetary Resources a été l’une des premières à rejoindre l’initiative Spaceresources.lu, voulue comme le catalyseur de l’ambition du Grand-Duché, «un hub européen pour l’exploration et l’utilisation des ressources spatiales». Implantée au Luxembourg depuis juin 2016, Planetary Resources doit compter à terme dans ses rangs une cinquantaine de salariés, soit un nombre identique à celui enregistré au siège de Redmond. Le recrutement pour l’entité luxembourgeoise a par ailleurs d’ores et déjà débuté avec la recherche de profils aussi bien scientifiques que commerciaux.

Seattle avant San Francisco

Le second temps fort de la journée sera consacré à un déplacement dans les locaux de Vulcan Aerospace, société aéronautique créée par le milliardaire et philanthrope Paul Allen, cofondateur de Microsoft aux côtés de Bill Gates. Travaillant depuis 2011 sur un système capable de mettre sur orbite basse des charges utiles, à la fois plus flexible et moins cher que les lanceurs actuels, la société envisage la création d’un avion d’un nouveau genre. Ce dernier ne doit être rien d’autre que le plus grand avion au monde, doté d’une envergure équivalente à deux Boeing 747 et d’une longueur supérieure à un terrain de football.

Cette visite marquera la fin de cette première journée, puisque l’ensemble de la délégation se dirigera vers la seconde destination du voyage, à savoir la Silicon Valley. Une destination incontournable pour une mission économique dédiée au space mining, où de nombreux acteurs susceptibles de venir renforcer l’écosystème luxembourgeois sont d’ores et déjà implantés.

1 / 5
2 / 5
3 / 5
4 / 5
5 / 5

Suivez la mission économique grand-ducale sur la côte ouest des États-Unis dans les newsletters de Paperjam du 10 au 14 avril, avec notre envoyé spécial Jean-Michel Hennebert.