POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Pandémie

Moselle: 80% de variants et 7 nouveaux centres de vaccination



Le théâtre municipal de Thionville se transformera, à partir de vendredi, en centre de vaccination.  (Photo: DR)

Le théâtre municipal de Thionville se transformera, à partir de vendredi, en centre de vaccination.  (Photo: DR)

Le préfet Laurent Touvet a fait le point sur la situation sanitaire en Moselle. 

La préfecture de la Moselle a tenu, mardi, son point hebdomadaire sur la situation sanitaire. Il était forcément attendu,  au vu de ce qui avait été observé ces dernières semaines dans la région frontalière française . On a ainsi appris que 66.000 tests avaient été effectués en sept jours. Un chiffre élevé, qui explique sans doute un taux d’incidence passé en une semaine de 270 à 315 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

Mais ce qui a le plus marqué dans les différents chiffres donnés, c’est le pourcentage de personnes positives présentant des traces des fameux variants. Si la souche «chinoise» ne représente plus que 20% des cas, le variant «anglais» monte, lui, à 25%, tandis que les 55% restants sont «sud-africains/brésiliens».

«Pour l’heure, ils apparaissent moins contagieux que ce que l’on pouvait craindre», a précisé le préfet de Moselle, Laurent Touvet. Ce dernier expliquait aussi que, si la situation reste sérieuse, on n’a pas non plus vu l’explosion que l’on pouvait craindre. Mais l’heure n’est pas à relâcher l’effort pour les Mosellans.  

Les autorités ont d’ailleurs décidé de mettre en place de nouveaux centres de vaccination. Histoire de distribuer les 30.000 doses supplémentaires que le gouvernement français a promises voici quelques jours. Aux 10 centres déjà existants depuis quelques semaines, on en a ajouté deux dans la région messine, un à Freyming-Merlebach, et un autre à Dieuze (qui a ouvert hier). Trois autres sont annoncés pour cette fin de semaine à Montigny-lès-Metz, au théâtre municipal de Thionville et à Bitche.