POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Royaume-Uni

Un match Johnson-Hunt pour succéder à May



Boris Johnson a plus que jamais la cote pour succéder à Theresa May. (Photo: Shutterstock)

Boris Johnson a plus que jamais la cote pour succéder à Theresa May. (Photo: Shutterstock)

Le duel pour le poste de Premier ministre du gouvernement britannique opposera finalement Boris Johnson et Jeremy Hunt. Mais le suspense ne semble pas vraiment de mise alors que l’ex-maire de Londres a survolé tous les scrutins.

Au terme d’un parcours éliminatoire à étapes de plusieurs jours, on connaît enfin le nom des deux finalistes du parti conservateur qui se disputeront la place de Premier ministre du Royaume-Uni.

Outre le facétieux Boris Johnson, qui caracole en tête des différents tours de vote, deux candidats restaient en lice jeudi soir pour un dernier round: le ministre de l’Environnement Michael Gove et le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt.

Finalement, c’est Jeremy Hunt qui a été choisi ce jeudi 20 juin en soirée, avec un total de 77 voix contre 75 pour Gove.

Mais y aura-t-il vraiment un suspense final alors que Johnson vient encore d’obtenir 160 voix de la part des 313 députés conservateurs appelés à se prononcer? Un score qui n’a cessé de grimper au fil des tours de scrutin.

Rendez-vous fin juillet

Maintenant que la première phase du scrutin est clôturée, le choix final sera réservé aux 160.000 membres du parti, qui devront élire le successeur de Theresa May d’ici la fin du mois de juillet.

Boris Johnson a déjà prévenu que, pour lui, le départ des Britanniques de l’Union se ferait au plus tard le 31 octobre 2019, avec ou sans accord avec ses partenaires européens.

Son challenger, Jeremy Hunt, se montre de son côté plus prudent et veut à tout prix éviter un «no deal». En 2016, il avait d’ailleurs bataillé dans le camp du «remain» avant de prendre parti pour le Brexit en 2017.