POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

nomination

Luc Henzig, de la Chambre de commerce à l’Éducation nationale



Luc Henzig est appelé à réformer la formation professionnelle au cœur de l’appareil étatique. (Photo: Keven Erickson, Krystyna Dul / archives / LaLa La Photo) 

Luc Henzig est appelé à réformer la formation professionnelle au cœur de l’appareil étatique. (Photo: Keven Erickson, Krystyna Dul / archives / LaLa La Photo) 

L’ancienne tête pensante de la Chambre de commerce sur la formation professionnelle vient d’apparaître dans les effectifs du ministère de Claude Meisch (DP) en tant que conseiller en formation professionnelle continue.

Nouveau virage pour Luc Henzig . Après avoir réorganisé et étoffé la formation professionnelle dispensée par la Chambre de commerce, l’ancien consultant de PwC poursuit sur cette voie, mais côté public, cette fois. Il intègre en effet le service de la formation professionnelle au sein du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse en tant que conseiller en formation professionnelle continue.

«Au vu de mon âge et de mon expérience, j’interviens plutôt comme un consultant au sein de ce service», explique l’intéressé, 60 ans, à Paperjam. «Ma mission est de réfléchir avec les collaborateurs du ministère à comment améliorer la formation professionnelle continue pour mieux s’adapter aux besoins du marché, surtout avec la crise sanitaire. Il s’agit, comme lors de ma mission à la Chambre de commerce, d’aider les salariés à développer leurs compétences pour les mettre à la disposition des entreprises afin que celles-ci puissent s’adapter à la crise et changer pour entrer dans l’ère digitale.»

C’est au niveau national que l’on peut façonner l’avenir du pays.
Luc Henzig

Luc Henzig,  conseiller en formation professionnelle continue,  ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

S’il aurait aimé consolider ce qu’il a mis en œuvre à la Chambre de commerce, difficile pour M. Henzig de refuser l’offre du ministère de passer à l’échelle nationale. «C’est au niveau national que l’on peut façonner l’avenir du pays», souligne-t-il.

Diplômé de l’Université libre de Bruxelles en économie, M. Henzig a passé 27 ans chez PwC, gravissant les échelons jusqu’à devenir partner en consultance et en audit, en charge du développement des services dirigés vers le secteur industriel et commercial et le secteur public, localement et dans la Grande Région. Il a ensuite fait son entrée dans le comité de direction de la Chambre de commerce en 2017 et pris la tête, l’année suivante, de l’Institut supérieur de l’économie et de la House of Training, les organismes de formation professionnelle continue de la Chambre de commerce. C’est Marc Wagener , COO de la Chambre de commerce, qui lui succède à ces postes .

M. Henzig compte également quelques violons d’Ingres: il a ainsi dirigé l’Agence luxembourgeoise d’action culturelle et préside le conseil d’administration de la Rockhal . Il a également lancé en 2015 le site tuneyoursound.com, s’adressant aux amoureux des guitares électriques. Il a en outre contribué à l’exposition «Hugo Gernsback – An Amazing Story» au CNL et à l’exposition «The Myth of the Electric Guitar» au Groninger Museum, en exposant une partie de sa collection de guitares électriques.