LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Un livre, un CEO (1/10)

Steve Krack et «Goodbye, things: on minimalist living»



«Goodbye, things: on minimalist living» de Fumio Sasaki. (Photo: DR)

«Goodbye, things: on minimalist living» de Fumio Sasaki. (Photo: DR)

Chaque semaine durant cet «été pas comme les autres», un chef d’entreprise revient sur un livre qu’il a aimé en guise de conseil de lecture pour les vacances. Début de cette série avec Steve Krack, CEO d’Unité d’habitation et directeur de l’Hôtel Graace avec «Goodbye, things: on minimalist living» de Fumio Sasaki.

C’est au hasard d’une halte dans une librairie que Steve Krack a découvert «Goodbye, things: on minimalist living», livre best-seller du Japonais Fumio Sasaki.

«Ce livre présente de manière à la fois conceptuelle et très pratique comment libérer de son espace tous les objets ‘inutiles’ qui encombrent notre vie. L’auteur a lui-même expérimenté ce processus de démarche minimaliste et en a retiré une plus grande joie de vivre», explique Steve Krack. «À travers cette publication, il partage son parcours, ses réflexions et ses astuces pour parvenir à cette forme ascétisme matérialiste.»

L’auteur vit en effet lui-même dans un petit studio à Tokyo, avec trois chemises, quatre pantalons, quatre paires de chaussettes et pas grand-chose d’autre. Il a pris en photo tous les objets qui lui tenaient à cœur pour en garder un souvenir et s’en est libéré, en redistribuant ou jetant la quasi-totalité des biens qu’il possédait.

J’ai moi-même adopté ce style de vie. J’ai choisi une seule coupe de jeans, je n’ai que quatre paires de chaussures, toujours la même sorte de T-shirt…
Steve Krack

Steve Krack,  CEO,  Unité d’habitation

Albums photo, petits bibelots, vêtements rarement portés, souvenirs collectés au fur et à mesure des années, livres, collections de vieux appareils photo… Autant d’objets dont il aimait s’entourer, mais qui encombraient son espace de vie et finissaient par peser sur sa relation au monde, l’embrassaient non seulement spatialement, mais aussi intellectuellement et émotionnellement.

«J’ai moi-même adopté ce style de vie. J’ai choisi une seule coupe de jeans, je n’ai que quatre paires de chaussures, toujours la même sorte de T-shirt… J’ai par contre conservé mes photos auxquelles je tiens beaucoup, mais je me suis délesté de beaucoup d’autres choses. Et en revendant ou arrêtant d’acheter ces choses, je me suis aperçu que par ricochet, beaucoup d’autres contraintes s’effaçaient, me redonnant du temps libre, de l’espace dans ma maison, me faisaient faire des économies… Aujourd’hui, je peux vivre dans 30m2 avec juste l’essentiel. J’ai aussi transposé cette approche dans la conception de mon hôtel, l’ Hôtel Graace à Bonnevoie , où il ne reste que l’essentiel. Cela peut être aussi une réflexion économique: au Luxembourg, où le prix du mètre carré est si cher, cela évite de payer pour stocker des objets dont on ne se sert pas vraiment… Aujourd’hui, quand je souhaite offrir un livre, c’est celui-ci que j’offre. Je l’ai mis à disposition également dans chacune des chambres de l’hôtel.»

«Goodbye, things: on minimalist living» de Fumio Sasaki (éditions Penguin) est disponible sur l’e-shop de la librairie Ernster .