LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Le geste vert

Des jardins prêts pour accueillir les animaux en hiver



Les animaux comme les hérissons et les insectes survivent à l’hiver dans les tas de feuilles, de broussailles ou même dans des tas de bois mort. Il n’est donc pas nécessaire de trop entretenir son jardin pour les accueillir, recommande Natur&Ëmwelt. (Photo: Shutterstock)

Les animaux comme les hérissons et les insectes survivent à l’hiver dans les tas de feuilles, de broussailles ou même dans des tas de bois mort. Il n’est donc pas nécessaire de trop entretenir son jardin pour les accueillir, recommande Natur&Ëmwelt. (Photo: Shutterstock)

Pendant l’hiver, de nombreux animaux trouveront refuge dans les jardins. Pour les accueillir au mieux, Natur&Ëmwelt recommande de ne pas trop entretenir son jardin, de sécuriser les surfaces d’eau et de bannir tous les pesticides.

Dès l’automne, de nombreux animaux partent à la recherche de quartiers d’hiver adaptés: hérissons, loirs, écureuils, chauves-souris, mais aussi abeilles sauvages et coccinelles. Et certains trouvent refuge dans nos jardins pendant la saison froide.

Que pouvez-vous faire pour les accueillir au mieux? La réponse est très simple: ne soyez pas trop pointilleux sur l’entretien de votre jardin. Les animaux comme les hérissons et les insectes survivent à l’hiver dans les tas de feuilles, de broussailles ou même dans des tas de bois mort. Les plantes fanées, notamment les têtes de graines flétries, ne doivent pas être retirées trop tôt de votre jardin. Ils servent de source de nourriture aux oiseaux et offrent un abri aux insectes.

Couvrez les surfaces d’eau, notamment les bassins de collecte des eaux, les piscines ou les étangs: certains animaux, comme les hérissons, pourraient tomber dedans sans pouvoir s’en sortir. S’il est impossible de les couvrir, sécurisez-les ou aménagez-les de façon à ce que les animaux parviennent à sortir de l’eau.

Bannir les pesticides

Bannissez tous les produits: anti-limaces, pesticides, produits chimiques, désherbants, raticides… Ils empoisonnent les insectes dont les hérissons et les oiseaux se nourrissent. Sachez que, mieux que de la nourriture d’appoint, l’absence totale de pesticides et la reconstitution de l’habitat sont la meilleure aide que nous pouvons apporter à la faune.

Comme aide supplémentaire pour le hérisson, qui ne sait pas très bien grimper, laissez quelques passages, de 15×15cm, dans votre clôture. Encouragez également vos voisins à construire des routes à hérissons: à partir de 10 jardins reliés, vous vivez véritablement dans une «rue du hérisson».

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter notre site internet.