POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Vaccination

Déjà 18.000 volontaires pour recevoir AstraZeneca



Il reste dans les stocks luxembourgeois 11.341 doses de vaccin Vaxzevria (AstraZeneca). (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Il reste dans les stocks luxembourgeois 11.341 doses de vaccin Vaxzevria (AstraZeneca). (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Depuis l’ouverture du site impfen.lu, 18.000 personnes se sont inscrites sur la liste d’attente pour être vaccinées avec le vaccin Vaxzevria (AstraZeneca). Par contre, face à cette affluence, le site internet a connu quelques problèmes techniques.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le ministère d’État a indiqué que «plus de 100.000 visiteurs uniques ont été comptabilisés sur le portail Guichet.lu, le ‘single point of contact’ pour les démarches étatiques, pour la journée du 21 avril. Ce même jour, les pages du portail ont été consultées plus de 480.000 fois, avec un pic de 116.000 pages consultées entre 18 et 19h. Sur les équipements techniques délivrant le formulaire d’inscription, plus de 25.000 connexions parallèles permettant d’accéder au formulaire au même instant ont pu être constatées directement après sa mise en ligne.»

Dès l’annonce de l’ouverture du site internet impfen.lu, qui tourne sur les infrastructures numériques de MyGuichet.lu,  les internautes ont connu des problèmes techniques . Temps de chargement de la page très lent, ou encore le navigateur qui annonce une impossibilité de charger la page. D’autres ont laissé tomber, préférant attendre que l’afflux de fréquentation se calme.

«Je ne peux pas répondre avec précision sur ce qui n’a pas fonctionné. À mon avis, il s’agit d’un problème au niveau de la capacité de traitement. Je pense que le système mis en place avec MyGuichet.lu est trop lourd pour un processus qui demande cinq champs, à savoir le matricule, titre de civilité, le nom, le prénom et une adresse mail. Pour cela, on utilise MyGuichet.lu, autrement dit on utilise beaucoup de ressources pour une procédure qui aurait pu être plus facile», analyse Sven Clement  (Piratepartei), député de l’opposition, mais également une personne avisée dans le domaine numérique. 

Plus d’inscrits que de doses

«Depuis le début de la pandémie, le gouvernement a fait le choix de se reposer sur le CTIE, qui est tout à fait capable de gérer ce type de situation. La question à poser est de savoir s’il y a eu un manque de temps pour se préparer, et quand le CTIE a été prévenu de mettre en place ce site internet. Moi, je ne peux pas y répondre de l’extérieur. J’ai l’impression que, finalement, les serveurs étaient surchargés et que l’on aurait pu améliorer techniquement les choses pour éviter cette situation», ajoute encore le député. 

De son côté, le ministère d’État a indiqué que «ce nombre exceptionnel de connexions simultanées est sans précédent. Bien que le CTIE s’était préparé à une nette augmentation en charge, le succès de la démarche a dépassé les capacités des systèmes informatiques du CTIE. Durant la nuit, le personnel du CTIE a mis en place des mesures nécessaires pour assurer la prise en charge d’un nombre de requêtes, nettement plus élevé.»

Avec 18.000 inscrits, pour un stock de 11.341 doses ( selon les données européennes ) disponibles au Luxembourg, certaines personnes vont devoir patienter. D’autant plus que le planning des livraisons du vaccin Vaxzevria s’arrête le 26 avril prochain, avec une livraison de 7.850 doses.

À noter toutefois que la phase 6 de la vaccination arrive bientôt, permettant de vacciner toutes les personnes à partir de 16 ans, sous réserve d’avoir des vaccins en nombre suffisant.