ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

bilan des notaires

L’immobilier belge ne connaît pas la crise



En 2020, le prix médian d’une maison en province de Luxembourg était de 205.000 euros, soit +13,9% par rapport à 2019. (Photo: Shutterstock)

En 2020, le prix médian d’une maison en province de Luxembourg était de 205.000 euros, soit +13,9% par rapport à 2019. (Photo: Shutterstock)

La Compagnie des notaires de la province de Luxembourg vient de livrer son analyse pour l’année 2020. Et le marché immobilier s’y porte plutôt (très) bien.

Dans le cadre de la Semaine de l’immobilier, les notaires de Belgique ont livré leur analyse du marché pour l’année 2020, dont ceux de la Compagnie des notaires de la province de Luxembourg. Et les enseignements intéressants sont nombreux.

Premier d’entre eux, le nombre de transactions a baissé au niveau national en 2020 par rapport à 2019: -2,7%. Mais la province de Luxembourg fait exception avec +2,8% de transactions, de même en province de Liège (+3%) et en province de Namur (+3,4%). Ce qui contribue à une hausse de 0,8% à l’échelle wallonne.

Une même maison coûte 24.000 euros de plus

Second enseignement au niveau des prix. Toujours à l’échelle nationale, le prix médian d’une maison a été de 250.000 euros (prix médian signifie que 50% des transactions étaient inférieures à 250.000 euros, 50% supérieures, ndlr). Soit +4,2% par rapport à 2019 et un nouveau record.

En province de Luxembourg, le prix médian d’une maison a été de 205.000 euros en 2020, soit +13,9% par rapport à 2019, ce qui est la plus forte évolution du pays. C’est la première fois que la barre des 200.000 euros est passée en province de Luxembourg, où une maison coûte 24.000 euros de plus que l’année précédente. Elle est désormais la deuxième province la plus chère de Wallonie.

Mais des différences sont à noter d’un arrondissement à l’autre. Ainsi, le prix médian d’une maison dans l’arrondissement d’Arlon était de 255.000 euros (+6,3% par rapport à 2019), mais de 168.000 euros dans celui de Neufchâteau (+5%). Les prix sont en hausse dans tous les arrondissements, le record de progression étant détenu par celui de Virton (+10,3%).

L’analyse des notaires livre des précisions encore plus fines au niveau des communes. On y découvre, sans réelle surprise, qu’Arlon continue à voir les prix progresser (+3,6%), mais que ceux-ci chutent à Attert (-16,2%). Des taux qui peuvent cependant varier très fortement s’il y a eu peu de transactions. En ce qui concerne Attert, les notaires indiquent justement que «le prix du marché des maisons dans cette commune y est volatil en raison du nombre restreint d’observations».

Les prix des appartements ne sont pas en reste. 217.000 euros de prix médian en 2020 et une hausse de +8,5% par rapport à l’année précédente au niveau national. La province de Luxembourg se distingue avec un +7,8% et un prix médian à 180.000 euros. Comme pour les maisons, c’est la deuxième province la plus chère de Wallonie.

Et des différences sont aussi observables d’un arrondissement à l’autre. Le prix médian d’un appartement est ainsi de 185.000 euros dans celui d’Arlon (+7,2% par rapport à 2019), mais de 137.500 euros (-19,5%) à Marche. Là aussi, concluent encore les notaires, les hausses, baisses ou variations peuvent être le fait de quelques transactions importantes ou du faible nombre de celles-ci.