POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Pas de couvre-feu pour Nouvel an

La France se rapproche du 2G+ luxembourgeois



Au cours de son intervention, le Premier ministre français, Jean Castex, s’est félicité de la mobilisation qui permet de vacciner un million de personnes par jour, en ce moment. (Photo: fil Twitter du Premier ministre)

Au cours de son intervention, le Premier ministre français, Jean Castex, s’est félicité de la mobilisation qui permet de vacciner un million de personnes par jour, en ce moment. (Photo: fil Twitter du Premier ministre)

Le Premier ministre français Jean Castex a présenté, lundi soir, une adaptation du dispositif français anti-Covid après l’explosion de cas du variant Omicron. Dont un 2G+, déjà adopté au Luxembourg et en Allemagne.

À quelques jours du Nouvel An, la mise à jour du plan français contre le Covid-19 était attendue: le gouvernement n’a pas décrété de couvre-feu ni même fermé bars et restaurants, mais le Premier ministre, Jean Castex (LREM), a invité les Français à ne pas participer à des rassemblements de trop de gens, à se faire tester régulièrement et à porter le masque. Les préfets – représentants de l’État en région – et les maires devraient interdire tout rassemblement dans l’espace public, où la consommation d’alcool était déjà interdite.

Mais surtout, la France se prépare à une explosion de cas positifs au nouveau variant du virus, Omicron. À partir du 15 janvier, si le texte est voté au Parlement, le pass sanitaire sera remplacé par un pass vaccinal, la différence étant que le test seul ne suffira pas à pénétrer dans des zones collectives où il suffisait jusqu’ici.

Si les discothèques sont fermées, dans les bars, il ne sera plus possible de consommer debout mais seulement assis. Les rassemblements en intérieur sont limités à 2.000 personnes, et ceux en extérieur à 5.000. Cette mesure concerne notamment les concerts. Il ne sera plus possible de consommer boissons ou nourriture dans les espaces comme les cinémas.

Les écoles seront maintenues ouvertes à partir du 4 janvier, comme le gouvernement l’a souhaité depuis le début de la pandémie, il y a deux ans.

Le Premier ministre a aussi appelé à généraliser autant que possible le télétravail, rendu obligatoire au moins trois jours par semaine dès que cela est possible, et quatre jours dans l’idéal.

Toutes les cérémonies de vœux sont annulées.

Et les sanctions contre ceux qui utilisent de faux pass vaccinaux seront renforcées, a aussi annoncé M. Castex, qui s’est dit indigné de cette «mise en danger de la vie d’autrui injustifiable par aucune considération personnelle» sans préciser quelles mesures exactement allaient être prises.

Les mesures sont prévues pour une durée de trois semaines, pour l’instant.