ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Centre-ville

Fin de l’histoire pour le magasin Lassner



La boutique Lassner Sports & Fun se prépare à baisser définitivement le rideau. (Photo: Google Maps/Capture d’écran)

La boutique Lassner Sports & Fun se prépare à baisser définitivement le rideau. (Photo: Google Maps/Capture d’écran)

La boutique Lassner Sports & Fun a décidé de cesser son activité. C’est à nouveau un commerce historique du centre-ville de la capitale qui s’apprête à disparaître.

Encore un commerce historique du centre-ville qui s’apprête à baisser le rideau.  Après le déménagement de Tapis Hertz , à l’automne 2019, c’est cette fois le magasin de jouets Lassner Sports & Fun qui a décidé de mettre un terme à son activité.

Selon le Land, le magasin installé depuis 2006 au 3, rue de la Reine n’a jamais fait de bénéfice. La liquidation du stock a donc démarré en ce début du mois de janvier.

C’est en fait une histoire familiale vieille de 160 ans qui est en train de s’achever. En 1860, en effet, c’est pour vendre des porcelaines et des objets de ménage que s’ouvre l’enseigne Lassner, créée par Adolphe Lassner et son épouse Victorine Zinnen.

Du «grand magasin» à la boutique de jouets

Le commerce a longtemps prospéré au Knuedler avec une formule de «grand magasin», avant de s’affaisser au début de la décennie 2000, concurrencé, comme les autres grands noms d’une époque, par les grandes enseignes internationales.

Mais en 2006, explique le Land, alors que la famille décide d’arrêter les frais, l’un des héritiers, Pierre Simonis, ne veut pas lâcher le flambeau. Il loue donc un espace rue de la Reine pour se lancer dans le jouet, le rayon qui était le sien dans le grand magasin familial.

La centrale d’achat allemande Vedes, qui fournissait Lassner, serait désormais à la recherche de nouveaux commerçants au centre-ville.