ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Transformations

Mobilier Bonn en phase de renouveau



257380.png

L’enseigne Bonn Frères a été fondée en 1855. (Photo: DR)

Les propriétaires du Carré Bonn en centre-ville annoncent une redistribution de l’occupation des espaces et des travaux à venir pour l’enseigne Mobilier Bonn.

L’aventure de Mobilier Bonn va se poursuivre. Autrement. C’est le message principal que les propriétaires et exploitants de l’enseigne historique du centre-ville (fondée en 1855)  veulent faire passer.

Dans un communiqué de presse diffusé lundi, il est question d’une «redistribution des espaces commerciaux» dans l’immeuble Carré Bonn, rue Philippe II. Le premier chantier concernera Mobilier Bonn.

«D’importants travaux seront effectués à partir du mois de septembre. Pendant les transformations, Mobilier Bonn occupera provisoirement une partie des espaces commerciaux situés dans la galerie», précise le communiqué.

«Notre volonté n’est en aucun cas de révolutionner un héritage édifié durant six générations, bien au contraire», précise Jean-Claude Lazard, créateur d’intérieurs et actuel dirigeant de l’entreprise familiale, dans le communiqué. «Après un tournant vers la modernité et le design, pris il y a 25 ans, nous projetons à présent d’instaurer un nouveau type de magasin et de proposer à nos clients un service encore plus personnalisé.»

À partir de mi-septembre, l’accès à Mobilier Bonn se fera par la galerie Carré Bonn, respectivement au 7-9, rue Philippe II et au 20-22, rue de la Poste.

Il faudra attendre pour en savoir davantage sur le nouveau concept. La fin des travaux devrait se situer au printemps 2020, selon les informations publiées dans le Tageblatt de ce 31 juillet.

Louis Vuitton annoncé

Dans un article paru lundi en ligne, le Wort indiquait quant à lui l’arrivée de Louis Vuitton dans les murs que Bonn n’exploiterait plus, mais dont la famille Lazard restera bel et bien propriétaire.

Le 13 juillet dernier, une autre enseigne historique du centre-ville, Tapis Hertz, avait annoncé vouloir s’adapter aux tendances actuelles du commerce. En annonçant quitter la Grand-Rue après 73 ans de présence.