POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

pandémie

L’Exposition universelle de Dubaï reportée d’un an



La mission économique luxembourgeoise menée en janvier aux Émirats arabes unis avait fait un détour par le site de l’exposition universelle. (Photo: Jean-Christophe Verhaegen/SIP)

La mission économique luxembourgeoise menée en janvier aux Émirats arabes unis avait fait un détour par le site de l’exposition universelle. (Photo: Jean-Christophe Verhaegen/SIP)

Sans surprise, le Bureau international des expositions a décidé du report de l’événement qui devait débuter dans quelques mois aux Émirats. L’Exposition universelle de Dubaï aura lieu du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022.

L’Exposition universelle 2020 à Dubaï débutera donc… un an plus tard, s’étalant du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022. Le Bureau international des expositions l’a annoncé ce lundi, bien que le vote proposé aux membres de son assemblée générale – à distance, l’épidémie de Covid-19 empêchant sa tenue physique – soit possible jusqu’à la fin du mois de mai. Mais deux tiers des votants potentiels ayant déjà donné leur accord à un report, il n’y a plus lieu de faire durer le suspense.

À la satisfaction de tous

Cette décision va dans le sens de la volonté du comité exécutif du BIE qui avait recommandé un report. Elle satisfait aussi pleinement les Émirats arabes unis qui veulent faire de cette exposition un moment inoubliable. Or, les craintes étaient réelles de ne pas pouvoir terminer les travaux sur le site, mais surtout de connaître une affluence bien moins nombreuse qu’espérée. 

Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président et CEO du groupe Emirates, et chairman de l’exposition, a donc remercié les États membres pour cette décision et annonce que «l’événement jouera un rôle pivot dans le façonnage du monde de l’après-pandémie, à un moment où cela sera nécessaire».

Le Luxembourg, un des premiers pays à avoir confirmé sa participation, soutenait aussi la perspective d’un report .