ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

NEXFIN

Pour être sûr de bien acheter son bien immobilier



254261.jpg

L’outil présenté par Vincent Quillé, jeudi matin, permet de simuler les conséquences financières de l’achat d’un bien immobilier. (Photo: Nexfin)

Nexfin a présenté, jeudi matin, son nouvel outil digital pour optimiser le financement de son bien immobilier. Emprunt, fiscalité, pénalités: tout y passe pour savoir dès le début à quoi s’attendre.

À 485.826 euros l’appartement ancien, 582.767 euros l’appartement neuf, ou 812.624 euros une maison, mieux vaut savoir à quoi s’attendre en termes de mensualités, de meilleure solution de financement ou de fiscalité avant de signer chez le notaire.

Mais mixer les informations sur les taux d’emprunt, sur les coûts associés, sur la fiscalité et sur les pénalités en cas de remboursement anticipé quand on n’a pas envie de vivre 20 ans dans le même bien immobilier est un chemin de croix.

Le nouvel outil de Nexfin permet en quelques clics de savoir à quoi s’attendre. «Nous avons intégré les quatre modes de financement, à taux fixe, à taux variable, à taux révisable et par épargne logement», explique le directeur de Nexfin, Vincent Quillé. «Ce sont des taux par défaut, des taux cohérents avec ceux que vous pourriez obtenir sur le marché. Évidemment, dans une négociation, avec des offres concurrentes, vous pouvez obtenir une meilleure offre. Mais ce que nous avons découvert, c’est qu’en mixant les différentes formules, vous pouvez avoir une meilleure offre», dit-il. Jusqu’à 10% inférieure, dit le communiqué.

L’outil permet aussi à ceux qui choisissent un taux variable, de moins en moins nombreux avec les taux actuels extrêmement bas, de voir l’évolution de leurs remboursements sur 20 ans si le taux augmente de cinq points, par exemple.

Une rubrique pédagogique... pour creuser

«Et puis, si vous voulez vendre votre appartement au bout de cinq ans ou dix ans, cela intègre le coût des pénalités bancaires. Peut-être qu’il vaut mieux vendre un peu plus tôt ou un peu plus tard. L’outil permet de s’essayer à ces calculs en toute simplicité.»

L’outil, qui intègre aussi la fiscalité, est accompagné d’une dimension pédagogique. «Nous avons aussi créé une rubrique pédagogique, où celui qui veut comprendre les ressorts de chacun des aspects de l’achat d’un bien immobilier peut trouver l’information expliquée simplement», explique encore l’ancien banquier.

Une autre version encore plus complète est accessible depuis l’agence du courtier immobilier, histoire de montrer la plus-value du courtier, justement.