POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Pandémie

En France, un test PCR valable 24h seulement



À partir du 15 janvier, ceux qui n’auront pas effectué leur rappel vaccinal 7 mois après la dernière injection verront leur pass sanitaire désactivé. (Photo: Shutterstock)

À partir du 15 janvier, ceux qui n’auront pas effectué leur rappel vaccinal 7 mois après la dernière injection verront leur pass sanitaire désactivé. (Photo: Shutterstock)

Face à la nouvelle vague infectieuse, la France a décidé de renforcer ses mesures. Ni couvre-feu, ni confinement, ni fermeture, mais des contraintes nouvelles vont rendre la vie des non-vaccinés encore plus difficile.

La France a donc décidé de renforcer ses mesures de lutte contre la propagation infectieuse. L’instauration d’un couvre-feu, des fermetures sectorielles ou même un confinement partiel ont été évités. Mais on assiste quand même à un serrage de vis:

- Tous les Français de 18 ans sont invités à effectuer, dès ce 27 novembre, un rappel vaccinal 5 mois après l’injection de la seconde dose. Et à partir du 15 janvier, ceux qui n’auront pas eu de dose de rappel 7 mois après la dernière injection verront leur pass sanitaire désactivé. Effet immédiat: 500.000 demandes d’inscription ont été enregistrées jeudi dans la foulée des annonces gouvernementales.

- Alternative au vaccin pour obtenir un pass sanitaire, le test PCR n’aura plus une validité de 72 heures, mais de 24 heures, et ce dès lundi prochain. Mais le compte à rebours débute au moment du prélèvement et non de la réception du résultat. Sachant qu’en moyenne, le délai pour obtenir un résultat est de 24 heures, on comprend que cette mesure va contrarier des dizaines de milliers de personnes dans leur vie sociale et professionnelle.

Pour voyager vers les territoires d’outre-mer, les personnes non vaccinées devront aussi présenter un test négatif de moins de 24 heures, tandis que les vaccinés devront attester d’un «test antigénique de moins de 48 heures, ou un PCR de moins de 72 heures».

Les mesures sont d’application pour tous ceux qui transitent ou séjournent en France, pas seulement ceux qui y résident.

- Le port du masque redevient obligatoire dans tous les lieux fermés, même ceux sous régime du pass sanitaire.