POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Pandémie

Dudelange ne réclamera pas non plus de loyers



Loxalis, à Dudelange, fait partie des restaurants concernés par la décision de la Ville de renoncer à ses loyers. (Photo: Jan Hanrion / archives Maison Moderne)

Loxalis, à Dudelange, fait partie des restaurants concernés par la décision de la Ville de renoncer à ses loyers. (Photo: Jan Hanrion / archives Maison Moderne)

Après Luxembourg-ville et Esch-sur-Alzette, la Ville de Dudelange a décidé, mardi, de ne pas réclamer de loyer à ses locataires durant toute la période de l’état de crise, afin de soutenir ses commerces et restaurants.

Pour faire face aux difficultés auxquelles sont confrontés les commerces et les restaurants suite à la crise du coronavirus, Dudelange a décidé, mardi, de ne pas réclamer de loyer à ses locataires durant toute la période de l’état de crise.

Concernant les restaurants, les établissements suivants sont désormais concernés: Parc Le’h, Loxalis et Amarcord. La décision avait déjà été prise en concertation avec la société Munhowen il y a une dizaine de jours.

Elle concerne aussi des commerces dont la Ville de Dudelange est propriétaire: la nouvelle épicerie de vente en vrac Ouni et le concept store Küb.

Dudelange devient ainsi la troisième ville du pays, après Luxembourg-ville et Esch-sur-Alzette , à prendre cette décision.