POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Impeachment

Donald Trump échappe sans surprise à la destitution



Avec un Sénat acquis à sa cause, le président Donald Trump savait qu’il ne risquait rien. (Photo: Shutterstock)

Avec un Sénat acquis à sa cause, le président Donald Trump savait qu’il ne risquait rien. (Photo: Shutterstock)

Un vote du Sénat américain a mis hors de cause le président Donlad Trump. Celui-ci était visé par une procédure en destitution («impeachment») pour «abus de pouvoir» et «entrave à la bonne marche du Congrès».

Le président américain Donald Trump a été mis hors de cause dans le cadre  de la procédure en destitution qui le visait , amorcée par le parti démocrate en septembre dernier. Il était inquiété pour des faits présumés «d’abus de pouvoir» et «d’entrave à la bonne marche du Congrès». Il lui était reproché d’avoir exercé des pressions sur l’Ukraine en gelant l’aide militaire bilatérale si ce pays n’ouvrait pas une enquête pour corruption présumée envers Joe Biden, qui pourrait être son rival démocrate lors de l’élection présidentielle de 2020.

Les votes, retransmis en direct à la télévision, ont été sans surprise, le Sénat étant à majorité républicaine (53 sièges sur 100), le parti présidentiel. En ce qui concerne l’abus de pouvoir, Trump a été blanchi par 52 voix sur 100, 53 pour le second chef d’accusation. Il en aurait fallu 67 pour que sa destitution soit effective.

Mitt Romney a voté contre le président

Tous les sénateurs républicains susceptibles de s’opposer à Trump sont donc rentrés dans le rang. Sauf Mitt Romney, ex-candidat à la présidentielle de 2012. Ce qui a mis le fils aîné de Trump, Don Trump Jr, dans une colère noire, demandant l’exclusion de Romney du parti.

À 272 jours des prochaines élections, voilà une nouvelle victoire pour Donald Trump dont 49% des Américains se disent favorables à l’action selon un très récent sondage.