ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

La 43e infrastructure de Total 

La future station-service de l’A4 se dévoile



Les travaux de la future station-service de l’A4 vont commencer en mars, pour se terminer d’ici la fin de l’année. (Photo: Shutterstock)

Les travaux de la future station-service de l’A4 vont commencer en mars, pour se terminer d’ici la fin de l’année. (Photo: Shutterstock)

Trois ans après la fin du terrassement, la station-service de l’A4 entre Luxembourg et Esch-sur-Alzette va enfin voir le jour d’ici la fin de l’année. Une vingtaine d’emplois pourraient être créés.

Le pétrolier Total a annoncé cette semaine le début des travaux, après avoir réuni l’ensemble des autorisations nécessaires à la construction d’une nouvelle station-service sur l’axe Luxembourg-Esch-sur-Alzette, plus précisément à Pontpierre, sur le territoire de la commune de Mondercange.

Les travaux doivent débuter au début du mois de mars, pour se terminer au quatrième trimestre. Cette nouvelle station-service sera donc la 43e station luxembourgeoise de Total. À noter que, d’ici l’été, Total inaugurera sa 42e station-service, à Belval. Cette dernière, actuellement en construction, se trouve à la sortie du tunnel Micheville.

5 pompes pour les camions et 6 pour les voitures

Henri Pleimling, directeur réseau et moyens généraux chez Total Luxembourg, a accepté de livrer à Paperjam quelques détails supplémentaires sur cette station-service qui se fait attendre depuis 2017. D’autant plus que, depuis l’année dernière, l’A4 ne dispose plus de point de ravitaillement sur l’axe reliant la capitale à la métropole du fer, suite à la destruction de la station Shell, quelques mètres après la sortie N°3.

«Il y aura 5 pompes pour les camions et 6 pompes pour les voitures. Au niveau du parking, il n’y aura pas autant de parkings que les grandes aires d’autoroutes de l’A3 et l’A6. La clientèle visée est plus régionale, et non internationale. Il ne s’agit pas d’une aire de repos visant à accueillir de nombreux touristes. La station-service ne sera pas une station gigantesque, mais une station-service normale, avec 16 à 20 places de parking pour les camions et 5 à 10 places pour les voitures», assure Henri Pleimling.

Concernant les volumes de carburant, Total reste discret sur le sujet, tout comme sur le coût de la construction de cette station-service. «Tout ce que je peux dire, c’est qu’il faut compter le double du prix d’une station-service standard», dévoile Henri Pleimling. «De plus, le Luxembourg est très strict au niveau des normes environnementales. Nous devons faire avec les normes et les contraintes les plus élevées en Europe en la matière.» Ce qui joue directement sur le coût de la construction d’un tel site. «Cela étonne toujours au niveau du groupe et des filiales», avoue Henri Pleimling, lorsque la question du coût est abordée avec des collègues à l’étranger.

Vers une ouverture 24h/24

Disposant de panneaux solaires, la station-service de Total de Pontpierre fera partie de la vingtaine de stations-service dites «solarisées». Pour autant, la station-service ne sera pas autosuffisante, dans la mesure où l’énergie générée par l’installation solaire sera réinjectée dans le réseau national.

Dernière petite confidence, Total Luxembourg envisage une ouverture 24h/24. «Nous pouvons le faire, et nous allons sans doute le faire», laisse entendre Henri Pleimling, sans pour autant le confirmer définitivement. Dès lors, la station-service entrerait en concurrence directe avec la station-service Esso, situé dans la zone industrielle de Leudelange et seule station-service de la zone également ouverte 24h/24.

Au niveau de l’emploi, cette nouvelle station-service devrait permettre la création d’une vingtaine de postes. Actuellement, Total Luxembourg compte un peu plus de 400 employés. «D’ici à la fin de l’année, avec les nouvelles stations-service, nous devrions atteindre les 500 employés», termine Henri Pleimling. 

Au niveau du magasin, Total étudie la possibilité d’y implanter un Cactus Shoppi, dans la ligne du renforcement de la coopération stratégique entre Cactus et Total, dévoilé en décembre dernier .

Plan de la station-service. (Crédit: Total Luxembourg)

Plan de la station-service. (Crédit: Total Luxembourg)