ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Réussir sa transformation digitale

«Conduire le changement de sa transformation digitale»


Retour au dossier

François Lacas, directeur des opérations adjoint chez Yooz et Fabien Vacheret, Expert en change management.   (Photo : Maison Moderne)

François Lacas, directeur des opérations adjoint chez Yooz et Fabien Vacheret, Expert en change management.  (Photo : Maison Moderne)

70% des directions générales veulent accélérer leur transformation digitale, mais les 2/3 des projets échouent. La cause est simple, les chefs de projets concentrent leurs efforts sur la technologie et oublient la ressource créatrice de valeur: les femmes et les hommes de l’organisation.

Transformation digitale, digitalisation ou ubérisation de son activité sont des expressions qui font aujourd’hui partie de notre quotidien. Selon IDC France, à la mi-2020, 70% des grandes entreprises et 53% des PME ont engagé leur transformation numérique. Le Covid-19 a d’ailleurs joué un rôle d’agent de contraste dans le domaine. D’un côté, il a accéléré les projets existants. Le télétravail étant devenu une obligation, les projets d’outils collaboratifs à distance ou de dématérialisation des factures ont été placés parmi les premières priorités. D’un autre côté, il a fait ressortir les inconvénients de ne pas avoir engagé de telles transformations: perte de clients, ruptures de production ou encore dysfonctionnements accrus de l’entreprise. Warren Buffett aurait pu à nouveau dire «Only when the tide goes out do you discover who’s been swimming naked».(1)

D’après Gartner, 70% des directions générales veulent accélérer leur transformation suite à la crise sanitaire(2). Nouvelle en trompe-l’œil, les 2/3 des projets n’atteignent pas leurs objectifs – 70%, selon McKinsey, 60%, selon Forrester(3). La cause est simple, les chefs de projets concentrent tous leurs efforts sur la technologie et oublient la véritable ressource créatrice de valeur de nos entreprises: les femmes et les hommes de l’organisation.

Des transformations de plus en plus difficiles à conduire et réussir

30 ans et toujours le même ratio. Les méthodologies de conduite de changement développées depuis lors sont nombreuses et ont apporté des résultats. Le problème(4), c’est que les projets d’aujourd’hui viennent percuter encore plus en profondeur les individus. Ces changements bouleversent la nature même de ce que l’on est, de ce que l’on pense immuable. Notre vision du monde, de nous-mêmes et de notre contribution à la société s’en voit perturbée.

Cette crise se manifeste dans ce que l’on appelle la culture d’entreprise. De par leur violence, leur soudaineté et leur complexité, les mutations sociétales percutent les organisations dans ce qui les définit en leur for intérieur.
Fabien Vacheret

Fabien Vacheret,  Expert en change management

Au niveau des organisations, cette crise se manifeste dans ce que l’on appelle la culture d’entreprise. De par leur violence, leur soudaineté et leur complexité, les mutations sociétales percutent les organisations dans ce qui les définit en leur for intérieur, jusqu’au cœur de ce qu’elles sont et de ce à quoi elles servent.

La culture d’entreprise comme principal facteur clé de succès

Par culture d’entreprise, il faut appliquer la définition de l’Unesco au corps social d’une entreprise: la culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social(5). En d’autres termes, la culture d’une entreprise se spécifie par l’interaction entre les croyances du corps social, les comportements individuels, collectifs et managériaux et les caractéristiques organisationnelles – allant du lieu de travail au processus, en passant par les politiques d’entreprise.

Les entreprises qui éprouvent le plus de difficultés à réussir leur transformation digitale sont précisément celles qui considèrent la transformation numérique avant tout comme un projet technologique et que «l’intendance suivra». Hélas, la capacité de résilience des collectifs est bien souvent plus forte que le changement provoqué. L’expérience nous montre que lorsque l’on veut faire évoluer les pratiques d’un collectif (l’objectif de tout projet est bien de changer la manière dont les gens travaillent), il est nécessaire de faire évoluer les trois composantes de la culture dans le même temps: les croyances, les comportements et les éléments technologiques et organisationnels.

Trois principes pour réussir sa transformation digitale

Trois principes sont à privilégier. Le premier, qu’il ne faut pas sous-estimer, consiste à être conscient des limites d’une approche trop focalisée sur la technologie, au détriment des usages, des enjeux culturels et du facteur humain.

Deuxième principe: se connaître et fixer un cap. Trop souvent, les dirigeants se limitent à formuler un dessein pour motiver leurs choix et mobiliser leurs équipes.

Tous les projets s’appuyant sur des technologies SaaS spécifiques à des processus métiers précis sont de bons candidats.
François Lacas

François Lacas,  Directeur des opérations adjoint,  Yooz

Le troisième consiste à engager des chantiers qui permettent un déploiement rapide, de générer une forte visibilité, des bénéfices immédiats et de faire évoluer les pratiques et les comportements. Tous les projets s’appuyant sur des technologies SaaS spécifiques à des processus métiers précis sont de bons candidats. L’investissement technique est faible, ce qui laisse du budget pour aider le management à s’occuper des hommes.

Avec cette approche, le changement devient plus rapidement une réalité, il s’installe plus rapidement dans le quotidien. La proximité provoquée entre le management et ses équipes limite l’inquiétude, présente la transformation de manière positive et permet d’accompagner chaque individu dans la sortie de sa zone de confort pour apprendre de nouveaux gestes.

Pour contacter Fabien Vacheret, rendez-vous sur son LinkedIn

(1) C’est lorsque la mer se retire que l’on voit ceux qui nageaient sans maillot.

(2) www.gartner.com/en/newsroom/press-releases/2020-09-30-gartner-says-sixty-nine-percent-of-boards-of-directors-accelerated-their-digital-business-initiatives-folloing-covid-19-disruptions

(3) www.mckinsey.com/industries/retail/our-insights/the-how-of-transformation   https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-tant-de-transformations-digitales-echouent-781349.html

(4) https://www.linkedin.com/pulse/ne-vous-contentez-pas-daccompagner-les-changements-votre-vacheret/ article co-écrit avec Thomas Cornand et Yan Froment

(5) Conférence mondiale sur les politiques culturelles, Mexico City, 26 juillet - 6 août 1982.