POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

élection présidentielle américaine

Le caucus de l’Iowa rebat les cartes démocrates



Le trentenaire Pete Buttigieg a remporté une «victoire stupéfiante», bouleversant la hiérarchie des candidats reflétée par les sondages. (Photo: Shutterstock)

Le trentenaire Pete Buttigieg a remporté une «victoire stupéfiante», bouleversant la hiérarchie des candidats reflétée par les sondages. (Photo: Shutterstock)

La première primaire démocrate en vue de l’élection présidentielle a provoqué la surprise, entre la percée de Pete Buttigieg et la quatrième place de Joe Biden, pourtant favori des sondages.

Le caucus de l’Iowa, qui ouvre le bal côté démocrate dans la perspective de l’élection présidentielle à l’automne prochain, a bouleversé les pronostics et fait émerger d’autres candidats que les «usual suspects».

C’est en effet le trentenaire Pete Buttigieg, ancien maire de South Bend, qui a raflé le plus de délégués – même si Bernie Sanders a remporté le plus de suffrages. Le duo de tête est au coude-à-coude, selon les résultats partiels disponibles à 6h30 (heure luxembourgeoise) et issus de 71% des bureaux de vote.

 Deuxième événement de cette première prise de température des électeurs démocrates: Joe Biden, le vice-président de Barack Obama favori des sondages au plan national, n’arrive que quatrième, derrière la sénatrice Elizabeth Warren.

Les résultats finaux pourraient toutefois s’avérer différents, puisque le scrutin a été perturbé par un bug informatique que le président américain Donald Trump n’a pas manqué de moquer, pointant l’«incompétence» de ses adversaires, dans un tweet jubilatoire.

Prochain rendez-vous dans le New Hampshire le 11 février pour les démocrates.