POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Coronavirus

Cargolux «réduit» ses vols vers la Chine



23 vols hebdomadaires de Cargolux vers la Chine et 4 vers Taïwan sont annulés jusqu’au 8 février dans un premier temps. (Photo: Shutterstock)

23 vols hebdomadaires de Cargolux vers la Chine et 4 vers Taïwan sont annulés jusqu’au 8 février dans un premier temps. (Photo: Shutterstock)

Cargolux «réduit considérablement» ses vols vers la Chine. La conséquence de l’épidémie de coronavirus, mais aussi de la prolongation des festivités du Nouvel An, selon la compagnie. Prochain vol prévu: le 11 février.

Modification apportée le 4 février à 6h38

Le service de communication de la compagnie de fret aérien indique à Paperjam que «Cargolux a considérablement réduit le nombre de ses services réguliers à destination et en provenance de la Chine. Cette situation se produit chaque année lors des festivités du Nouvel An chinois, car la production des usines est arrêtée dans tout le pays. Cette année, le congé officiel prévu pour cette période a été prolongé en raison de l’apparition de l’épidémie de coronavirus. Taïwan n’est pour l’heure pas affectée par ces restrictions. Le prochain vol régulier de Cargolux vers la Chine est actuellement prévu pour le 11 février 2020. Cependant, au vu de la situation actuelle en Chine, nous nous attendons à recevoir des demandes pour des vols charters destinés au transport de matériel médical et sanitaire vers la Chine.»

Du fait de l’épidémie de coronavirus, Cargolux a annulé ses vols vers la Chine, selon une information du journal le Wort . Si les avions Cargolux ne se rendent pas dans la région de Wuhan, épicentre de l’épidémie, mais à au moins 500km de cette zone, toutes les liaisons commerciales avec la Chine et Taïwan ont été annulées.

Cette interruption des 23 vols hebdomadaires vers la Chine et des 4 vers Taïwan sera dans un premier temps maintenue jusqu’au 8 février.

«Les autorités chinoises ont prolongé le délai accordé à la population pour les festivités du Nouvel An, modifiant les déplacements des habitants, mais aussi les capacités des différentes infrastructures de transport», justifie le service Communication de la compagnie luxembourgeoise de transport de fret à nos confrères du Wort.

Des appareils dédiés au transport de matériel sanitaire ou médical pourraient malgré tout continuer à effectuer le trajet. «Des opérations où les membres d’équipage n’ont pas obligation de quitter l’avion», précise Cargolux au Wort.

La compagnie avait déjà mis en œuvre des mesures de précaution pour faire face à l’épidémie de coronavirus.