LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

les bons plans de l’été

Le Cabaret Vert joue toujours la carte du bon mix



260584.jpg

Twenty One Pilots livre actuellement une tournée des festivals à voir absolument. (Photo: Shutterstock)

Chaque jour, la rédaction vous propose une idée de bon plan au Luxembourg et en Grande Région. Aujourd’hui, zoom sur le Cabaret Vert de Charleville-Mézières.

En presque 15 ans, le festival Le Cabaret Vert de Charleville-Mézières est devenu un des 12 plus importants festivals en France. Cela sans perdre son âme et ses ambitions originelles, notamment la proposition d’un mélange des genres dans une ambiance conviviale.

Ils seront cette année encore plus de 95.000 festivaliers à fréquenter le festival  Le Cabaret vert de Charleville-Mézières  du 22 au 25 août, sur le site de l’ancien square Bayard. Le chiffre est impressionnant, et positionne depuis quelques années déjà cet événement comme un des 12 plus importants festivals en France, dans la lignée des Vieilles Charrues, du Hellfest, des Eurockéennes...

Le succès aurait pu contribuer à perdre la tête et à vendre son âme au diable. Cela n’a jamais été le cas. L’ambition actuelle est toujours identique à celle de la première édition: promouvoir le territoire ardennais et la région Champagne-Ardenne via un festival qui mélange les genres et garde une dimension humaine.

58 plats différents à déguster et 52 bières à siroter

Donc, il y a le terroir et sa mise en valeur, notamment via les assiettes et les verres. C’est certain, au Cabaret Vert, on mange bien et on boit local. Le site propose ainsi de nombreuses cantines où le traditionnel burger laisse place au sanglier rôti, la frite-mayo à un vrai plat équilibré et bio, sans oublier une offre «veggie» qui sera encore renforcée pour cette édition... 98 plats différents seront à la carte, cette fois.

Les bières viennent toutes de brasseries régionales. Préparez votre estomac: il y en aura 52 à gouter cette année, et 31 boissons sans alcool. Le Cabaret Vert veille aussi à ce que 90% des ingrédients viennent de moins de 200km autour de Charleville-Mézières (70% des fournisseurs sont Ardennnais), transforme près de 5,5t de déchets en compost, offre près de 1.500 plateaux-repas aux Restos du Cœur et n’utilise que de la vaisselle réutilisable ou compostable.

Ce souhait d’être «écolo» n’est pas neuf et a permis au festival d’obtenir un Highly Commended Award par l’association internationale A Greener Festival dès 2013.

Donc, il y a aussi l’ambition de mettre la région en avant. Le festival invite ainsi à partir à la découverte des Ardennes et de la Champagne avant que les premières basses ne sortent des enceintes. Neuf idées de tourisme intelligent sont ainsi proposées à 20 minutes du site. Inspiré du Hellfest, Le Cabaret Vert propose aussi l’opération «Adopte un festivalier». Soit la possibilité pour un habitant de la région d’offrir le gîte à un festivalier.

Il y en a pour tous les goûts

Enfin, il y a un mélange des genres. Car Le Cabaret Vert, c’est aussi des arts de la rue, de la BD et du cinéma. Mais la toute grande majorité des visiteurs viennent pour la musique. Autant avoir l’esprit ouvert, car quand certains festivals s’hyperspécialisent, notamment dans les musiques urbaines, Le Cabaret Vert a toujours voulu jouer la carte de la diversité.

Pas étonnant d’avoir vu ainsi, lors d’une édition passée, Archive côtoyer Hugues Aufray! Les dernières années, les scènes ont également accueilli des groupes aussi différents que les Deftones, Major Lazer et Olivia Ruiz, Phoenix, Indochine et Suprême NTM, The Brian Jonestone Massacre et Pete Doherty, les Chemical Brothers, Limp Bizkit, DJ Snake ou Franz Ferdinand. Un sacré mélange des genres qui plaît, puisque chacun y trouve son compte.

Twenty One Pilots, Prophets of Rage et Bernard Lavilliers

Même topo à partir de jeudi prochain avec une affiche bigarrée. Incontestablement, LA tête d’affiche sera Twenty One Pilots. Lancé dans une tournée des festivals, le groupe américain est à voir absolument. Mais Le Cabaret Vert proposera aussi trois cartons du moment: Orelsan, Roméo Elvis et sa sœur Angèle. Les plus «matures», disons-le ainsi, reverront pour leur part non sans déplaisir les Marseillais d’IAM, et les plus durs se régaleront avec Prophets of Rage. Mais le public aura aussi droit à Patti Smith, Johnny Marr ou... Bernard Lavilliers.