POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

10 milliards de dollars

Bayer indemnise les plaignants contre le Roundup



Bayer dédommage les plaignants, mais ne compte pas supprimer la vente du glyphosate. (Photo: Shutterstock)

Bayer dédommage les plaignants, mais ne compte pas supprimer la vente du glyphosate. (Photo: Shutterstock)

Le groupe allemand Bayer a prévu de verser 10 milliards de dollars pour régler 75% des plaintes en justice contre le désherbant Roundup. Mais il continue à nier la dangerosité du glyphosate.

Bayer a mis 10 milliards de dollars sur la table, mercredi 24 juin, dans le cadre du litige qui l’oppose à des milliers de plaignants concernant le pesticide Roundup, soupçonné d’être cancérigène.

Le géant allemand paie ainsi le prix du rachat de Monsanto en 2018 pour 63 milliards de dollars. Il doit gérer de nombreuses plaintes, surtout aux États-Unis, contre le glyphosate, principal composant du Roundup.

Cette somme devrait lui permettre de mettre un terme à 75% des litiges en cours. Il garde aussi 1,25 milliard de dollars pour résoudre les litiges futurs.

Selon Reuters, Bayer n’a pas l’intention de cesser la commercialisation du Roundup, ni d’ailleurs de préciser sur ses emballages qu’il pourrait causer des cancers. Le groupe allemand estime toujours qu’aucune étude n’a conclu à la dangerosité du produit depuis sa mise sur le marché dans les années 1970.

Au Luxembourg, selon l’accord de coalition, le glyphosate sera interdit de commercialisation à partir du 1er janvier 2021.