PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Private Equity

Private equity

Astorg clôt son premier fonds Mid-Cap



Lionel de Posson et Édouard Pillot sont en charge du fonds private equity Astorg Mid-Cap (Photo: Astorg)

Lionel de Posson et Édouard Pillot sont en charge du fonds private equity Astorg Mid-Cap (Photo: Astorg)

Astorg, spécialiste du private equity – présent au Luxembourg et connu sur la Place pour être l’actionnaire de référence de IQ-EQ –, vient de clôturer son premier fonds dédié aux valeurs moyennes.

Lancé en 2020 sous la direction de Lionel de Posson et Édouard Pillot, managing partners, Astorg Mid-Cap a levé auprès des investisseurs 1,3 milliard d’euros, soit 300 millions de plus que l’objectif initialement fixé. Les gérants comptent se servir de cette somme pour surfer sur la vague des rachats d’entreprises en ciblant des sociétés «leaders de niche B2B basées en Europe et bénéficiant d’une croissance séculaire et résiliente ainsi que de modèles d’entreprise attrayants et rentables». Des sociétés dont la valeur d’entreprise est comprise entre 100 et 500 millions d’euros. Et des sociétés responsables… Le fonds est bâti de manière à respecter les critères «articles 8» de la réglementation SFDR. Autrement dit, Astorg Mid-Cap sélectionnera les entreprises qui promeuvent des critères environnementaux et/ou sociaux.

20% des actifs ont d’ores et déjà été investis dans deux sociétés, indique le fonds. À savoir Opus 2 (Royaume-Uni), un fournisseur leader de logiciels et de services juridiques intégrés pour les marchés mondiaux du contentieux et de l’arbitrage, et Armor-Iimak (France), le leader mondial des rubans d’impression thermique industriels. Ce dernier investissement s’étant fait aux côtés de l’équipe de direction de la société.

Astorg Mid-Cap est soutenu par une base d’investisseurs mondiale et diversifiée, comprenant des fonds de pension publics et d’entreprise (25%), des gestionnaires d’actifs institutionnels (28%), des compagnies d’assurances (18%), des fonds souverains (4%) et d’autres investisseurs institutionnels et fortunés (25%), situés en Europe (70%), en Amérique du Nord (18%), au Moyen-Orient (7%) et en Asie (5%). «Les investisseurs comprennent une combinaison de partenaires limités de longue date d’Astorg ainsi que de nouveaux investisseurs pour Astorg», insiste le promoteur dont l’approche est de chercher – aussi – dans ses investissements des opportunités de co-investissement pour ses partenaires.