POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

partenariat

ArcelorMittal et l’Uni prolongent leur collaboration



278221.jpg

Le recteur de l’Uni, Stéphane Pallage, s’est félicité de la poursuite de cette collaboration qui témoigne de «l’excellent travail réalisé» depuis 2010. (Photo: Marc Schmit/Xero/Université du Luxembourg)

L’Université du Luxembourg et ArcelorMittal ont signé la prolongation de leur collaboration dans le domaine de la recherche sur la construction en acier et le génie civil. Un partenariat né en 2010.

C’est maintenant officiel: l’Université du Luxembourg et ArcelorMittal ont prolongé leur collaboration dans la recherche sur la construction en acier et le génie civil. Depuis 2010, l’entreprise a soutenu la «chair» ArcelorMittal pour plus de 1,6 million d’euros.

L’économie circulaire comme priorité

Cette prolongation va permettre à Christoph Odenbreit, titulaire de la «chair» et professeur au sein de l’unité de recherche en ingénierie, de poursuivre ses recherches destinées à renforcer l’efficacité et la durabilité des structures en acier. «L’une de nos priorités pour les trois prochaines années sera de faciliter davantage une approche d’économie circulaire pour les composants de la construction en acier, permettant d’améliorer l’empreinte carbone dans le secteur de la construction», a indiqué Christoph Odenbreit.

L’accent porté sur une approche d’économie circulaire pourrait créer de nouveaux modèles d’entreprise pour les producteurs et transformateurs d’acier, notamment la location des composants aux entreprises de construction ainsi que leur réutilisation une fois que les bâtiments ne sont plus en service. La «chair» travaillera donc, entre autres, sur un système modulaire de poutres et de raccordements en acier permettant le démontage et la réutilisation de ces pièces une fois qu’un bâtiment aura atteint la fin de son cycle de vie.

L’Uni, réservoir des talents de demain

«Il est important pour ArcelorMittal de capitaliser sur cette fructueuse collaboration, car elle nourrit nos propres réflexions pour imaginer la construction de demain. Notre nouveau concept Steligence, approche holistique qui dessine la future génération de bâtiments et de techniques de construction à haut rendement et qui crée un cycle de vie plus durable pour les bâtiments, a bénéficié de cette saine émulation. Cette collaboration avec l’Université est également pour nous une opportunité d’identifier les jeunes talents qui seront susceptibles de nous rejoindre demain», a souligné Olivier Vassart, directeur de Steligence chez ArcelorMittal.

L’Uni aussi se félicite de cette poursuite de collaboration. «Nous sommes très fiers que la plus grande société sidérurgique au monde ait décidé de prolonger cette coopération fructueuse lancée en 2010. Cela témoigne de l’excellent travail de Christoph Odenbreit et de son équipe qui ont établi un lien solide entre l’Université et l’industrie», a conclu le recteur Stéphane Pallage .