ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Protection des données personnelles

L’anti-tracking d’Apple inefficace



Cinq mois plus tard, des ingénieurs ont décortiqué le système anti-suivi déployé par Apple. Et leurs conclusions sont sans appel. (Photo: Shutterstock)

Cinq mois plus tard, des ingénieurs ont décortiqué le système anti-suivi déployé par Apple. Et leurs conclusions sont sans appel. (Photo: Shutterstock)

Cinq mois après l’annonce du lancement de l’App Tracking Transparency, qui permet, selon Apple, d’éviter d’être suivi à la trace quand vous utilisez des applications, il s’avère que le dispositif… ne sert presque à rien, affirme Lockdown Privacy, méthodologie à l’appui.

Avril 2021, Apple annonce le lancement d’un dispositif qui permet en théorie à un utilisateur d’empêcher les développeurs des applications de suivre son comportement dans l’application, ou même sur son smartphone.

Cinq mois plus tard, des ingénieurs de Lockdown Privacy ont testé les 10 applications les plus populaires de l’App Store . Verdict, l’ATT ne sert pas à grand-chose. Pour ces 10 applications, il y a autant de trackers actifs avant qu’après (50), et le nombre de tentatives de suivi passe de 853 quand c’est permis à 756 quand ce n’est plus permis, soit une diminution de 13% des tentatives.

Ces ingénieurs expliquent que la définition même du «suivi» a été organisée par Apple pour ne pas trop pénaliser les applications, grâce auxquelles le géant gagne 20% de ses revenus. Quitte, même, à autoriser des exceptions, notamment en Chine, où le tracking reste complètement autorisé.

Cet article est issu de la newsletter hebdomadaire Paperjam Trendin’, à laquelle vous pouvez vous abonner  en cliquant ici .