POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

INDR – Une solution du Guide ESR

Améliorer le bilan carbone des activités logistiques



L’entreprise peut réduire les besoins logistiques et les coûts à la source en optimisant les tournées (routing intelligent, télématique, réduire les fréquences, sens de la montre, regroupements), en privilégiant la proximité ou en augmentant le taux de remplissage. (Photo: Shutterstock)

L’entreprise peut réduire les besoins logistiques et les coûts à la source en optimisant les tournées (routing intelligent, télématique, réduire les fréquences, sens de la montre, regroupements), en privilégiant la proximité ou en augmentant le taux de remplissage. (Photo: Shutterstock)

Réduire l’impact environnemental du secteur de la logistique est indispensable pour atteindre les objectifs climatiques que s’est fixés le Luxembourg. Pour cela, les entreprises doivent mettre en place une politique de transport écoresponsable, explique l’INDR dans son Guide ESR.

Un problème

Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des activités logistiques est indispensable pour que le Luxembourg atteigne l’objectif, fixé dans la loi climat, de réduction de 55% des émissions de GES d’ici 2030 par rapport à 2005 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Entre approvisionnement, logistique interne (échanges de matériaux sur site, gestion des déchets), réseaux de distribution et mobilité des salariés, les impacts environnementaux des entreprises peuvent s’avérer lourds: GES, particules fines, oxydes d’azote…

Une solution

Pour réduire son impact carbone, une entreprise doit mettre en place une politique de transport écoresponsable, indique l’INDR dans son Guide ESR. En premier lieu, un inventaire est nécessaire (moyens de transport utilisés, distances parcourues, fréquences, besoins réels, bilan carbone), ainsi qu’une analyse des alternatives.

L’entreprise peut ainsi réduire les besoins logistiques et les coûts à la source en optimisant les tournées (routing intelligent, télématique, réduire les fréquences, sens de la montre, regroupements), en privilégiant la proximité ou en augmentant le taux de remplissage.

Elle doit aussi privilégier des modes de transport écoresponsables (rail, offre intermodale rail-route, vélo cargo) et choisir du matériel roulant adapté (véhicules électriques/hybrides, type de carburant, performance), tout en en assurant une maintenance régulière.

Sans oublier la nécessaire sensibilisation des salariés. L’entreprise peut aussi favoriser, en cas de gestion de flotte interne, la formation de logisticiens ou le choix de prestataires écoresponsables.