POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

INDR – Une solution du Guide ESR

Nettoyer ses bureaux en respectant l’environnement



L’entreprise doit choisir des produits d’entretien écoresponsables en évitant les suppléments aromatiques et les accessoires à usage unique et en limitant la présence de certains composants. (Photo: Shutterstock)

L’entreprise doit choisir des produits d’entretien écoresponsables en évitant les suppléments aromatiques et les accessoires à usage unique et en limitant la présence de certains composants. (Photo: Shutterstock)

En entreprise, le nettoyage est indispensable pour garantir la salubrité des bureaux. Mais nettoyer a un impact sur l’environnement. Il s’agit donc de bien choisir les produits d’entretien et de former les techniciens de surface à une utilisation adaptée, conseille l’INDR dans son Guide ESR.

Un problème

Dans une entreprise, un nettoyage régulier des différentes zones et surfaces est nécessaire pour garantir la salubrité des lieux. Mais celui-ci a aussi un impact sur l’environnement, en particulier sur les cours d’eau et sur la pollution de l’air, prévient l’INDR dans son Guide ESR.

Or, si le choix des produits d’entretien écologiques et leur bonne utilisation influencent sans conteste l’environnement, il reste difficile de s’y retrouver, au vu de la très large gamme de produits d’entretien (détergents, savons, lessives, dégraissants, désinfectants) et d’accessoires (éponges, torchons, serpillères, brosses), parfois très spécialisés et onéreux.

Une solution

Pour diminuer l’impact environnemental du nettoyage, il s’agit en premier lieu d’évaluer en interne – ou avec le prestataire – les besoins en entretien et de faire l’inventaire des équipements et produits utilisés, rappelle le Guide ESR de l’INDR.

À partir de là, l’entreprise doit choisir des produits d’entretien écoresponsables (non polluants, biodégradables, non toxiques, labels écologiques), en évitant les suppléments aromatiques et les accessoires à usage unique et en limitant la présence de certains composants (solvant, agent blanchisseur, enzymes, tensides).

Une solution peut être de choisir un nettoyant multiusage ou un détergent neutre, un détartrant (acide citrique ou produit à base de vinaigre), un produit vaisselle, un détergent à base d’alcool, une poudre à récurer et des chiffons en microfibres, conseille le Guide ESR.

Pour orienter les entreprises, la SuperDrecksKëscht fir Betriber (SDK) propose une liste de produits de nettoyage écoresponsables dans le cadre de la campagne «Ech Kafe Clever fir Betriber».

Former les techniciens de surface à une utilisation – notamment la fréquence utile de chaque tâche – et à un dosage adaptés des produits permet aussi d’améliorer la performance et de diminuer les consommations inutiles.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Green, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité verte au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.