PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Chronique financière

Actions en période d’inflation élevée et d’incertitude politique



Tilo Wannow est portfolio manager chez Oddo BHF Trust et fund manager du Oddo BHF Polaris Balanced Fund. (Photo: Irene de Rosen/Hans Lucas. Montage: Maison Moderne)

Tilo Wannow est portfolio manager chez Oddo BHF Trust et fund manager du Oddo BHF Polaris Balanced Fund. (Photo: Irene de Rosen/Hans Lucas. Montage: Maison Moderne)

L’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, les sanctions subséquentes contre la Russie et les pertes de production liées à la guerre dominent actuellement les marchés des matières premières et financiers.

La forte pression sur les prix, combinée aux risques de ralentissement de l’économie, constitue un environnement difficile pour la sélection des actions. Il est important de se concentrer sur les entreprises qui peuvent augmenter leurs bénéfices même dans des conditions économiques défavorables et ainsi venir soutenir le prix de l’action.

1. Privilégier les entreprises à forte rentabilité et à fort pouvoir de fixation des prix

La hausse des coûts de l’énergie et des matières premières constitue un défi pour toutes les entreprises et pèse sur les perspectives de bénéfices. Le fardeau est moins important pour les entreprises ayant des marges bénéficiaires brutes élevées, où l’effet de levier négatif sur la marge brute est le plus faible lorsque les coûts des matières premières augmentent. Toutefois, les entreprises peuvent augmenter les prix de leur côté pour compenser; avec des marges bénéficiaires élevées, un ajustement des prix relativement modéré suffit à compenser l’effet de l’augmentation des coûts. En période de forte inflation, il est donc intéressant de se concentrer sur les entreprises rentables disposant d’avantages compétitifs notables. Si les coûts de la main-d’œuvre n’augmentent pas autant que les prix des matières premières, les modèles économiques digitaux et les cabinets de conseil devraient mieux résister à la hausse des coûts de l’énergie et des matières premières.

2. Se concentrer sur des secteurs stables et résistants aux phases de récession

Les incertitudes de la guerre et la hausse des prix de l’énergie et des matières premières laissent des traces chez les consommateurs. En cas de ralentissement économique ou même de récession, les fournisseurs de produits et de services considérés comme nécessaires et non cycliques devraient être relativement immunisés. Les secteurs de la pharmacie et de la technologie médicale, les biens de consommation défensifs ainsi que les logiciels défensifs et les entreprises informatiques avec des modèles commerciaux d’abonnement sont considérés comme particulièrement prometteurs dans ce contexte.

3. L’attrait des investissements thématiques en temps de crise

La Russie et l’Ukraine sont d’importants exportateurs de ressources minérales et de produits agricoles en raison de l’abondance de leurs matières premières et de leurs sols fertiles. La guerre entraînera très probablement un découplage accéléré des marchés occidentaux en fonction de leur dépendance en matières premières et notamment en énergie en provenance de Russie. En outre, l’augmentation de la production de produits agricoles tels que le blé ou le maïs en dehors de la région sera d’une grande importance. Bien entendu, les producteurs de matières premières rares et de combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon) sont les bénéficiaires à court terme. Mais à moyen terme, on peut s’attendre à une accélération de la transition énergétique vers les énergies renouvelables. Les fabricants de composants, les exploitants de parcs solaires et éoliens ainsi que les exploitants d’infrastructures font partie des opportunités d’investissement. Néanmoins, la prudence est de mise en raison de la forte intensité de la concurrence dans le secteur. Souvent, les grands gagnants de ces mégatendances sont les fournisseurs d’équipements et de services, tels que les exploitants de mines et les fabricants de machines agricoles. Outre la dépendance à l’égard de la Russie pour les matières premières, la sécurité extérieure est également devenue une question importante. La guerre moderne par le biais de cyberattaques doit être soutenue par du matériel et des logiciels puissants. La demande devrait croître encore plus fortement que par le passé pour les principaux fournisseurs.