LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

Esprit sain, corps sain

3 conseils pour prévenir le burn-out



L’harmonisation entre vie privée et vie professionnelle passe par une série de petits gestes. (Photo:  Cactu s  C r eati ve  Stu d io / Stocksy )

L’harmonisation entre vie privée et vie professionnelle passe par une série de petits gestes. (Photo:  Cactu s C r eati ve Stu d io / Stocksy )

Mieux vaut prévenir que guérir: l’adage s’applique à tous les maux, en ce compris le burn-out, qui gagne chaque année du terrain au Luxembourg.

Le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, menace tous les travailleurs. Avant qu’il ne soit trop tard et de tomber dans cette situation, la coach spécialisée en prévention du burn-out Catherine Henrotte propose, via Solu4Co, quelques astuces pour éviter que votre parcours professionnel ne s’arrête sur la case burn-out.

1. Savoir dire «non»

«En pensant ‘non’, mais en disant ‘oui’ lorsqu’on nous demande de faire quelque chose, il existe une dissonance entre ce que nous ressentons et ce que nous exprimons. Cette dissonance nous épuise», explique Catherine Henrotte. Elle préconise de réfléchir en amont à la façon dont on veut dire «non», de préparer les arguments que l’on souhaite faire valoir, les questions que l’on pourrait poser afin de déterminer un degré d’urgence et d’importance. «Il faut se rappeler que l’on dit ‘non’ pour pouvoir dire ‘oui’ aux vraies urgences et priorités», souligne-t-elle. En appliquant cela, on pourra se mettre des limites pour se respecter et éliminer le stress intérieur nourri par la dissonance entre ce que l’on ressent et ce que l’on fait réellement.

2. Planifier ses tâches journalières

«En créant une liste de tâches à faire en tenant compte du temps disponible et du temps nécessaire pour réaliser ces tâches, on augmente les chances de pouvoir exécuter les tâches planifiées pour la journée. Cette exécution de tâches planifiées va renforcer le sentiment de satisfaction du travail réalisé», explique Catherine Henrotte. La coach préconise de procéder en 7 étapes:

1) Lister toutes les tâches à effectuer et les organiser par ordre de priorité;

2) Réfléchir au temps disponible pour les tâches à effectuer;

3) Déterminer le temps nécessaire pour exécuter chaque tâche;

4) Comptabiliser le temps nécessaire pour faire toutes les tâches, en y incluant du temps pour les choses imprévues;

5) Comparer le temps disponible (cf. 2) avec le temps comptabilisé (cf. 4);

6) Si le temps comptabilisé dans le point 4 dépasse le temps disponible (cf. 2), éliminer certaines tâches;

7) Exécuter les tâches.

3. Se déconnecter du numérique

En cinq minutes seulement, déterminez les moments de consultation de vos courriels. «En délimitant le temps consacré au travail, on travaille à l’harmonisation de sa vie privée et de sa vie professionnelle», argumente Catherine Henrotte. Ses recommandations?

1) Limitez dans le temps la consultation des courriels en respectant vos soirées, week-ends et vacances;

2) Désactivez vos notifications;

3) Prévenez vos contacts de votre nouvelle stratégie de consultation des courriels, si vous les avez habitués à être disponible à tout moment.