POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

sécurité routière

2019, une année record pour les radars



299126.jpg

Le nombre d’infractions constatées devrait encore augmenter cette année. (Photo: Shutterstock)

Les radars de la police n’ont pas chômé l’année dernière avec pas moins de 282.000 véhicules flashés. Soit 30.000 de plus qu’en 2018.

Les radars n’ont guère fait preuve de clémence en 2019, selon les chiffres officiels de la police. Ils ont même été d’une redoutable efficacité. En effet, ce sont pas moins de 282.000 véhicules qui ont été flashés, soit 30.000 de plus qu’en 2018.

«Une partie de l’explication tient au fait que le nombre de radars a augmenté, passant de 16 en 2016 à 25 en 2019», explique la police.

Des radars qui sont mobiles ou fixes. Mais aussi du type «enforcement trailer» ou «radar chantier». Le premier a été livré en décembre 2017, le second en 2019. Et leur efficacité est réelle puisqu’en 2019, ils ont enregistré 58.000 des dépassements de la vitesse autorisée, tandis que les radars mobiles atteignaient le chiffre de 41.000.

1.700 procès-verbaux pour délit de grande vitesse ont aussi été établis par le système de radars avec contrôle automatisé l’an passé.

17.000 contrevenants hollandais

Parmi les contrevenants, ce sont les véhicules immatriculés au Luxembourg qui reviennent le plus avec 157.000 flashs, suivis des véhicules français (41.000), belges (34.000) et allemands (18.000). Plus surprenant: 17.000 voitures ayant une plaque délivrée en Hollande ont aussi été épinglées par les radars. Ce qui s’explique en partie par la transhumance estivale.

Enfin, autant savoir que c’est à Schieren (environ 41.000) et Merl (34.000) que les radars sont les plus efficaces. Suivis de Lipperscheid (22.000) et Lallange (20.000).

Des statistiques que  le futur radar-tronçon, autre arme policière redoutable , devrait encore faire gonfler cette année.