POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Sécurité

Un premier radar-tronçon annoncé pour 2020



Les radars automatiques ont fait baisser le nombre d’accidents. (Photo: Jessica Theis / archive )

Les radars automatiques ont fait baisser le nombre d’accidents. (Photo: Jessica Theis / archive )

La sécurité routière demeure une priorité du gouvernement. Un premier radar-tronçon sera installé près de Waldhaff en 2020 au plus tard.

La sécurité routière passe aussi par la répression des vitesses excessives. Le ministre de la Mobilité et des Transports publics, François Bausch (Déi Gréng), s’est ainsi félicité de l’efficacité des radars automatiques, qui ont fait chuter le nombre d’accidents.

Pour 2020 au plus tard, le Luxembourg disposera aussi d’un radar-tronçon, près de Waldhaff, pour le contrôle dans une zone accidentogène de 4 kilomètres. Les travaux débuteront l’an prochain. Un radar-tronçon mesure le temps mis pour effectuer un parcours donné et, sur base de celui-ci, estime si la vitesse maximale a été respectée.

La Belgique l’a adopté

Ce type de radar existe déjà dans d’autres pays, dont la Belgique. Le seul de Wallonie (il y en a deux en Flandre) surveille le tunnel de Cointe à Liège. Non sans efficacité, puisque le nombre de contraventions a chuté de près de 2.000 unités par an entre 2017 et 2016, passant de 18.000 à 16.000. Mais en 2013, année de mise en fonction, plus de 32.000 excès de vitesse avaient été constatés par le radar. Du coup, la Wallonie a décidé de débloquer 7 millions d’euros pour installer 40 nouveaux dispositifs sur son territoire.