PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Wealth management

Fonds d’investissement

15e édition des European Funds Trophy ce 10 mars



Obtenir un prix est très important pour les gestionnaires et leurs fonds. Outre l’aspect marketing, c’est l’assurance d’une couverture médiatique à l’échelle européenne, rappelle François Chauvet, le concepteur de l’événement. (Photo: Fundclass/Christophe Rabinovici)

Obtenir un prix est très important pour les gestionnaires et leurs fonds. Outre l’aspect marketing, c’est l’assurance d’une couverture médiatique à l’échelle européenne, rappelle François Chauvet, le concepteur de l’événement. (Photo: Fundclass/Christophe Rabinovici)

Les European Funds Trophy sont organisés depuis 2007 par la société Fundclass, une agence de notation qualitative des fonds. Cette année, ce sont les publications de Maison Moderne, Delano et Paperjam, qui en sont les partenaires au Luxembourg. L’événement sera retransmis en livestream.

L’origine de ces awards remonte à 1999, année de l’arrivée de l’euro. À ce moment-là, sous l’impulsion du Monde, un consortium de journaux européens est lancé: l’initiative Eurofonds. L’idée était de publier, tous les trimestres, un classement des fonds d’investissement commercialisés en Europe les plus performants. Cette performance était calculée en fonction du risque pris par les gestionnaires, et les fonds étaient classés en catégories correspondant à leur univers d’investissements. Par exemple, on avait des catégories Actions Europe, Actions internationales ou encore Obligations long terme. Ce classement était basé sur des calculs statistiques et non sur les déclarations des promoteurs de fonds, comme peuvent les faire de grandes agences de notations comme Morningstar. Cela permettant d’exclure tout biais et tout conflit d’intérêts.

Discours de la méthode

Les European Funds Trophy ont constitué une évolution logique: celle de distinguer les performances des fonds et de leurs promoteurs sur la durée. S’ils n’ont été lancés qu’en 2007, c’est pour avoir un historique de performance suffisant pour permettre d’établir un tel palmarès. Pour qu’un fonds reçoive 5 étoiles dans la méthodologie Fundclass, la note la plus haute, il faut d’abord qu’il soit performant – une performance établie par le classement – et surtout régulier – cette régularité est récompensée par l’attribution d’étoiles.

Sur une échelle allant de 5 étoiles à -2 étoiles, seuls les fonds 5 et 4 étoiles sont garants d’un rendement régulier pour les investisseurs. Ils sont l’exception dans l’univers des fonds commercialisés en Europe. 30% tout au plus. À 3 étoiles, on se protège efficacement. Après, on perd de l’argent. Sur les 140 catégories que compte le classement Fundclass, seules 5 catégories sont mises en avant. Ce sont les plus représentatives des attentes des lecteurs des organes de presse qui accompagnent l’European Funds Trophy. Cette année, ce sont les catégories Actions américaines, Actions européennes, Actions émergentes et Obligations.

Pour le classement des sociétés de gestion, c’est la gamme qui est passée au crible. Les sociétés de gestion sont réparties en huit catégories en fonction de leur taille. On recense ensuite le nombre de fonds étoilés des gammes. Les trophées des meilleures compagnies de gestion prennent en compte une période de quatre ans. Un deuxième prix, le Fundclass Trophy, se réfère aux sept dernières années. Il existe enfin deux niveaux de prix: les prix nationaux et les prix européens.

En toute indépendance

Qu’est-ce qui distingue les European Funds Trophy des autres trophées qui fleurissent dans l’univers des fonds d’investissement? L’indépendance. La méthode, basée sur de complexes calculs statistiques, présente une différence majeure par rapport à celle des grandes agences de notation comme Morningstar ou Lippers par exemple: elle ne se base pas sur les déclarations des gérants – qui payent ces agences pour leurs notations – mais se fait sur des calculs objectifs et neutres qui comparent ce qui est comparable et qui témoignent de la réalité du terrain. Si un gérant qui déclare faire de l’action européenne prend en réalité ses risques sur les marchés émergents, c’est dans cette catégorie qu’il sera classé et comparé à ses pairs. De plus, les performances déclarées sont retraitées en fonction du risque encouru.

Les European Funds Trophy ont une longue histoire avec le Luxembourg. Jean-Claude Juncker a présidé la première cérémonie de remise de ces prix. «L’industrie des fonds d’investissement est une industrie qui intéresse au premier plan mon pays», expliquait-il à l’époque. Luc Frieden , Pierre Gramegna et Nicolas Mackel ont également tenu ce rôle au fil des années. Le directeur de Luxembourg for Finance présidera d’ailleurs l’édition de 2021.

Cette année, outre les publications de Maison Moderne Delano et Paperjam, sont associés les médias suivants: Le Monde Argent, La Stampa, Le Temps, El País et LCI. L’événement se fera via un livestream. Les inscriptions s’effectuent via ce lien .

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Finance, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité financière au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.