POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

frontaliers

Virton-Rodange en train: pas de marche arrière



La liaison directe entre Virton et Rodange ne renaîtra pas de ses cendres. (Photo: Shutterstock)

La liaison directe entre Virton et Rodange ne renaîtra pas de ses cendres. (Photo: Shutterstock)

De nombreux frontaliers de l’extrême sud de la province du Luxembourg belge espéraient qu’une liaison directe en train entre Virton et Rodange serait rétablie. Ce ne sera pas le cas.

La liaison ferroviaire directe entre Virton et Rodange, qui permettait ensuite de filer vers Luxembourg-ville, ne sera pas rétablie. Les frontaliers du sud de la province du Luxembourg belge l’espéraient, mais les CFL viennent de confirmer que ça ne sera pas le cas. Il leur faudra donc continuer à passer par Athus, comme c’est le cas depuis l’été 2019, expliquent nos confrères de L’Avenir du Luxembourg.

Les élus virtonais avaient tenté de changer le cours des choses en interpellant les ministres belges, régionaux et fédéraux, de la Mobilité, ainsi que le député gaumais Benoît Piedboeuf (MR), également administrateur des CFL. Mais dans un courrier récent, Marc Wengler , directeur général des CFL, a douché leurs espoirs. Et expliqué la situation par plusieurs motifs:

- La transformation des trains directs de Virton vers Rodange, et inversement, se justifie par un souhait d’améliorer la qualité de service et de stabilité de l’horaire;

- Le taux d’occupation des trains directs était faible;

- La SNCB a renforcé son offre entre Virton et Athus, et comme Athus est une gare desservie par les CFL, une correspondance a été instaurée entre les trains des deux compagnies;

- La ligne Rodange-Pétange est saturée;

- Le prix est peu attractif: l’abonnement à la liaison Virton-Rodange était de 100 euros par mois, alors que le trajet vers toutes les gares du Luxembourg est gratuit depuis Rodange, mais aussi Athus, gare belge sous statut CFL.

La seule piste possible d’amélioration serait l’instauration d’un service à cadence semi-horaire entre Virton et Athus, «étant donné que les trains CFL vers Athus circulent en cadence semi-horaire». Une possibilité qui ne semble pas être prioritaire pour le moment.