ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Marché européen

Les ventes de voitures ont chuté de 55% en mars



Les voitures ont disparu du paysage au Luxembourg et les ventes ont reculé de 50% en mars. (Photo: Matic Zorman/archives)

Les voitures ont disparu du paysage au Luxembourg et les ventes ont reculé de 50% en mars. (Photo: Matic Zorman/archives)

Les immatriculations de voitures ont enregistré un recul historique de 55% au cours du mois de mars 2020 dans l’Union européenne. Au Luxembourg, la baisse est de 50%.

Le marché européen de l’automobile s’est effondré en mars dernier, note l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) par rapport au même mois de 2019. La baisse des immatriculations enregistrée atteint 55,1%, pour un total de 567.308 véhicules vendus (contre 1.264.569 en mars 2019).

Avec des reculs enregistrés d’environ 7%, les mois de janvier et février n’avaient déjà pas été très bons. Mais depuis la mi-mars, la plupart des pays ont décrété des mesures de confinement et la plupart des concessionnaires sont désormais fermés.

Les chiffres enregistrés au Luxembourg tournent également autour d’une baisse de 50% des immatriculations en mars. Selon les chiffres du Statec, 2.798 véhicules sont sortis des concessions en mars contre 5.621 un an plus tôt. Depuis le début de cette année, 11.912 voitures ont été livrées. C’est la première fois depuis 2016 qu’un mois de mars enregistre un score inférieur à 5.000 unités.

Mais la débâcle est bien pire dans certains pays. Selon l’ACEA, les chiffres ont reculé de 85,4% en Italie, 72,2% en France et 69,3% en Espagne.

C’est l’Allemagne qui s’en sort le mieux avec un recul limité à 37,7% de ventes.