PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Conférence Deloitte

Un horizon très «challenging» pour la place



226930.jpg

Organisée chaque année à la Philharmonie, la conférence Horizon maintient l’ambition d’imaginer le futur d’une Place qui doit se réinventer en permanence. (Photo: Shutterstock)

La 9e édition de la conférence Horizon de Deloitte Luxembourg est annoncée pour le 4 avril. L’heure est plus que jamais à l’inspiration en provenance de l’étranger pour imaginer le futur de la Place.

Cet article est paru dans l’édition d’avril 2019 de  Paperjam .

L’initiative de Deloitte Luxembourg pour imaginer l’évolution de la Place financière sur les moyen et long termes fera cette année la part belle aux idées et influences étrangères de tous horizons: «Hormis le ministre des Finances Pierre Gramegna qui prononcera le speech d’ouverture, tous les speakers proviennent de l’étranger, note Pascal Martino, associé chez Deloitte et cheville ouvrière de l’événement. Nous voulons nous inspirer de leurs témoignages, de leurs expériences, de leur vécu pour les appliquer, le cas échéant, au Luxembourg.»

En pleine période de nouveaux challenges vécus par les acteurs de la Place, le témoignage de Cathy O’Dowd sera particulièrement attendu. Définie comme «motivational speaker», elle est surtout la première femme à avoir réussi l’exploit d’escalader les deux faces de l’Everest.

«Tout challenge peut se relever, Cathy O’Dowd en est la preuve, note Pascal Martino. Ceci vaut pour le Luxembourg. Ce n’est pas parce que le pays est plus petit que nous ne sommes pas capables d’y arriver.»

226931.jpg

Pascal Martino, associé chez Deloitte Luxembourg. Marion Dessard

L’ascension digitale

Les acteurs de la Place sentent parfois la corde raide lorsqu’il faut composer avec la réglementation, tout en transformant leur modèle pour tenir compte des évolutions technologiques et des besoins des clients. «Nous notons une progression dans la digitalisation au sein des institutions financières. Beaucoup ont lancé des programmes de transformation digitale qui passent par un premier volet technique important. Mais viendra celui, tout aussi crucial, de la transformation des organisations et des compétences des collaborateurs. Et nous ne sommes qu’au début de cette nouvelle vague», ajoute Pascal Martino.

Autre préoccupation des dirigeants: maintenir une rentabilité suffisante de leur entreprise, dans un contexte où les honoraires et autres marges sont sous pression. Sans compter les coûts qui ne font qu’augmenter.

Nous pouvons nous positionner intelligemment pour être des “smart followers”.
Pascal Martino

Pascal Martino,  Associé,  Deloitte Luxembourg

Organisée chaque année à la Philharmonie, la conférence Horizon maintient l’ambition d’imaginer le futur d’une Place qui doit se réinventer en permanence. Leader dans certains segments comme les fonds transfrontaliers ou hub de référence dans d’autres comme le private banking, le secteur financier ne doit pas se reposer sur ses lauriers.

«On ne peut pas, avec la taille du pays, se permettre de n’avoir que des acteurs qui sont des leaders de l’innovation, estime Pascal Martino. Par contre, nous pouvons nous positionner intelligemment pour être des “smart followers” qui vont parfois plus vite grâce à l’agilité dont nous pouvons faire preuve et des chemins plus courts au sein de l’écosystème.»

Un agenda qui augure un futur plutôt positif pour les métiers de la consultance. Entre les évolutions réglementaires et technologiques, toutes les structures n’auront pas les ressources suffisantes pour suivre la cadence et devront donc faire appel à une expertise externe.

Reste à bien jauger l’approche vis-à-vis des nouvelles tendances du marché. «Nous sommes tous d’accord sur les points à mettre à l’agenda, encore faut-il savoir à quelle vitesse ceux-ci vont arriver et quelle sera leur ampleur», prévient Pascal Martino. Repenser les organisations pour les rendre prêtes au changement et donc flexibles apparaît déterminant pour les dirigeants qui veulent continuer à naviguer avec un horizon aussi dégagé que possible.