LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Culture

Trois expositions à découvrir ce week-end



L’Agrocenter à Mersch est le sujet de la commande passée à Christian Aschman par le CNA. (Photo: Christian Aschman/CNA)

L’Agrocenter à Mersch est le sujet de la commande passée à Christian Aschman par le CNA. (Photo: Christian Aschman/CNA)

Alors que les musées viennent de rouvrir, la vie culturelle reprend tout doucement les ouvertures d’expositions. Trois nouvelles expositions sont à découvrir ce week-end: Christian Aschman au CNA, Charles Kohl à la Villa Vauban et Paul Schumacher à l’Annexe22.

Depuis quelques jours, les musées et institutions culturelles ont de nouveau le droit d’accueillir du public qui doit toutefois respecter les gestes barrières et les distanciations physiques. Aussi, les institutions culturelles proposent petit à petit les expositions qui auraient dû ouvrir pendant la période du confinement.

C’est le cas de l’exposition «Hors-Champs» de Christian Aschman au Centre national de l’audiovisuel (CNA) à Dudelange. Cette exposition est une sélection des photos commandées par le CNA à Christian Aschman pour dresser un inventaire visuel de l’Agrocenter à Mersch avant sa destruction totale. L’Agrocenter a marqué le secteur agricole au Luxembourg pendant de décennies.

Réparti sur un terrain d’une trentaine d’hectares, il est constitué d’une vingtaine de bâtiments aux destinations les plus diverses: production, transformation, vente, stockage, contrôle et analyse, approvisionnement en énergie, entretien et administration. Aujourd’hui, le site est en voie de disparition pour laisser la place à un nouveau quartier résidentiel et commercial. L’exposition «Hors-Champs» est conçue comme une balade du photographe à travers ce lieu déjà partiellement abandonné et sur le point de s’effacer au moment de la prise de vue.

Photo issue de la série sur l’Agrocenter. (Photo: Christian Aschman/CNA)

1 / 2

Photo issue de la série sur l’Agrocenter. (Photo: Christian Aschman/CNA)

2 / 2

 La Villa Vauban présente, à partir du samedi 23 mai, l’exposition Charles Kohl, sculpteur luxembourgeois. L’exposition est l’occasion de découvrir les grandes périodes qui ont marqué la carrière de ce sculpteur reconnu au Grand-Duché. Formes voilées, guerriers, gens du cirque, cavaliers sont des thèmes récurrents de ces œuvres, sculptures et dessins. Un vernissage virtuel est organisé vendredi 22 mai. En parallèle de l’exposition et du catalogue édité pour l’occasion, la famille de Charles Kohl a conçu un site internet pour faire connaître son œuvre.

Jusqu’au 17 janvier 2021, à la Villa Vauban , à Luxembourg.

«Riders» de Charles Kohl, terracotta, 1998. (Photo: Villa Vauban)

«Riders» de Charles Kohl, terracotta, 1998. (Photo: Villa Vauban)

Enfin, Esch2022 présente à l’Annexe22 à Esch-sur-Alzette (sur la place de la Résistance) l’installation «Under Construction» de Paul Schumacher alias Melting Pol, connu pour ses interventions en vidéo mapping. Cette exposition est pensée pour répondre aux conditions spéciales qu’implique cette période.

Aussi, Paul Schumacher a conçu «quelque chose que les gens puissent regarder de l’extérieur et qui ait une certaine présence», a expliqué l’artiste. Le résultat est une installation qui montre deux échafaudages industriels, généralement utilisés sur les chantiers de construction, sauf que des tubes en LED blancs et des plates-formes en plexiglas transparent remplacent les traditionnelles barres et plates-formes métalliques. La fragilité remplace la robustesse, une vulnérabilité qui s’impose au regard. Dans une interview, Paul Schumacher détaille la mise en œuvre de son idée.

Jusqu’au 11 juillet, www.esch2022.lu .