ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Rapport annuel

La supervision de l’audit par la CSSF en cinq graphiques



255739.jpg

78 cabinets d’audit sont recensés en 2018 par la CSSF. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

Dans son rapport annuel publié le 4 juillet, la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a fait le bilan du secteur de l’audit, qu’elle supervise. Retour sur l’année 2018 des cabinets en cinq graphiques.

Tout comme les banques ou les gestionnaires de fonds, les cabinets d’audit font partie des entités supervisées par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), qui s’assure de la qualité de leurs prestations.

Les données que le régulateur a agrégées dans son rapport annuel permettent d’avoir une photographie du secteur de l’audit en 2018.

78 cabinets d’audit sont recensés en 2018 par la CSSF. Quatre d’entre eux ont obtenu leur agrément en 2018, à savoir: Fiduciaire de la Grande Région, TKS Luxembourg, Elerius et PKF Audit & Conseil.

La majeure partie du travail de contrôle légal de comptes d’entreprises est réalisée par les «Big Four»: PwC, KPMG, Deloitte et EY.

La CSSF recense 552 personnes agréées et non agréées pour la révision de comptes, dont 68% d’hommes. L’âge moyen de la population des réviseurs s’établit à 43 ans pour les femmes et 46 ans pour les hommes.

La CSSF vérifie les qualifications théoriques et professionnelles des candidats qui souhaitent accéder à la profession au Luxembourg. La commission consultative dédiée a analysé 79 candidatures en 2018 – un chiffre en baisse de 6% par rapport à 2017.

En 2018, la CSSF a contrôlé les dossiers de 15 cabinets d’audit, lesquels ont déclaré 8.690 missions de contrôle de comptes. Neuf inspecteurs de la CSSF ont été affectés à l’examen de ces dossiers, qui a nécessité 9.256 heures de travail.

Les sociétés industrielles et commerciales, ainsi que les fonds, représentent le plus grand nombre de dossiers audités par les cabinets.