BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Chambre des métiers

Soutenu, l’artisanat résiste à la crise



Tom Oberweis, Président de la Chambre des Métiers. Crédit: Chambre des Métiers

Tom Oberweis, Président de la Chambre des Métiers. Crédit: Chambre des Métiers

Comme de nombreux autres, le secteur de l’artisanat a subi la crise sanitaire de plein fouet avec des impacts relativement importants. Si des aides sont mises à disposition des entreprises et indépendants, des inquiétudes persistent quant au futur, et les défis à relever sont multiples.

Particulièrement important au Luxembourg, l’artisanat a traversé la crise avec résilience et créativité. Néanmoins, toutes les branches du secteur ont connu une baisse de leur chiffre d’affaires. «Cela concerne aussi bien la construction que les soins à la personne, la communication en raison de l’annulation des événements, ou encore l’alimentation. Selon nos chiffres, 76% des entreprises affichent une chute de leur chiffre d’affaires», précise Tom Oberweis, Président de la Chambre des Métiers.

Une croissance freinée

Si l’artisanat avait connu jusqu’à présent une croissance importante, la crise a provoqué un ralentissement de cette dernière. «Les chiffres ont augmenté moins rapidement. Le nombre d’entreprises a augmenté de 253 unités, passant de 7.778 à 8.031 entre 2019 et 2020, tandis que le nombre d’emplois a connu une hausse 1.500 unités (de 98.000 employés à 99.500). Les années précédentes, cette croissance était de plus de 3.000 unités.»

Outre cette croissance ralentie, les entreprises du secteur ont subi d’autres impacts comme les absences liées à la maladie ou aux placements en quarantaine. «Nous constatons également que, en raison de la pandémie et des arrêts de production, la branche de la construction connaît de gros problèmes d’approvisionnement de matériaux (acier, bois, matériaux d’isolation) et une hausse de 20 à 30% des coûts de ces derniers.»

Soutenir les acteurs de l’artisanat

Sans réelle perspective sur l’avenir et la sortie de la crise, les sociétés expriment des craintes sur la situation qui reste, à leurs yeux, compliquée. Ces acteurs sont également confrontés à des charges administratives non négligeables. «Les artisans inquiets nous ont contactés au début de la pandémie via notre hotline. Nous recevons encore aujourd’hui de nombreuses demandes de leur part et nous les informons.»

Face à ces contraintes et ces inquiétudes, la Chambre des Métiers souhaite le maintien de certaines aides. «Nous en avons fait la demande au ministre Dan Kersch. Si, par exemple, les chantiers sont à l’arrêt par défaut de matériaux, nous souhaitons que des aides soient prévues et que les entreprises puissent bénéficier de chômage partiel.» L’institution plaide aussi pour donner une seconde chance en matière de droits de faillite.

Depuis le début de la pandémie, la Chambre des Métiers a mené, avec le ministre Lex Delles, des enquêtes auprès de ses membres. «Ces enquêtes nous ont permis de travailler en étroite collaboration et de réadapter les aides qui étaient au départ insuffisantes. Nous continuons à analyser le marché et son évolution ainsi que la demande. 89% des entreprises artisanales ont profité de ces aides (chômage partiel, aides directes ou non remboursables) qui devraient être prolongées jusqu’à la fin de l’année, surtout dans les domaines où la situation est compliquée.»

De nombreux défis à relever

En marge de la crise sanitaire, l’artisanat est amené à relever d’autres challenges. «Le phénomène de la digitalisation fait avancer le secteur. Il est donc important de développer davantage les compétences dans ce domaine (resklling/upskilling). Un second est de soutenir et accompagner l’artisanat dans la transition énergétique et le développement durable en mettant en place, par exemple, un pacte climat PME.» Même si le chemin est encore long, Tom Oberweis se montre confiant. «Les changements sont importants, mais l’artisanat et l’entrepreneurship sont toujours parvenus à surmonter les challenges grâce à leur sens de l’innovation et leur capacité à s’adapter. Pour preuve, nous avons plutôt bien résisté à la crise.» Encore une fois, la Chambre des Métiers souhaite être présente et soutenir au mieux les entreprises pour relever ces défis avec brio. «Aider les artisans sur ces différents sujets est crucial à nos yeux.»

Vous avez une question? Contactez nos experts sur https://www.cdm.lu/ .

Qu’est-ce que la Chambre des Métiers? Maison Moderne

Qu’est-ce que la Chambre des Métiers? Maison Moderne