ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Télécoms

SES satisfaite du draft pour la 5G américaine



Le patron du régulateur américain a publié un draft du document qui va organiser le déploiement de la 5G. À la clé, jusqu’à 15 milliards de dollars pour les principaux opérateurs de satellites. (Photo: Shutterstock)

Le patron du régulateur américain a publié un draft du document qui va organiser le déploiement de la 5G. À la clé, jusqu’à 15 milliards de dollars pour les principaux opérateurs de satellites. (Photo: Shutterstock)

Sur Twitter, le CEO de SES, Steve Collar, s’est montré satisfait du draft du patron du régulateur américain des télécoms à propos de la 5G. Les membres de la C-Band Alliance pourraient récupérer jusqu’à 15 milliards de dollars.

La 5G aux États-Unis pourrait rapporter gros aux principaux opérateurs de satellites: jusqu’à 9,7 milliards de dollars en paiements incitatifs s’ils libèrent rapidement le spectre qu’on leur demande de libérer, plus de 3 à 5 milliards de dollars pour les nouveaux satellites qu’ils devraient utiliser.

Après deux ans et demi de discussions, le principe d’enchères publiques semblait acquis, mais le patron du régulateur américain – la FCC –, Ajit Pai, a précisé son plan dans un premier draft qui doit être adopté le 28 février.

Que dit le document publié jeudi soir?

- Dans la partie 3,7 à 4,2GHz, M. Pai veut libérer la partie basse de 280 MHz pour la 5G (3,7-3,98 GHz);

- Les 20MHz seront préservés pour éviter les interférences, comme le demandaient les opérateurs de satellites réunis dans la C-Band Alliance (SES, Intelsat et Telesat);

- Les opérateurs de satellites pourront continuer à opérer dans la partie 4-4,2MHz;

- L’attribution de la partie basse se fera par le biais d’une enchère publique qui démarrera le 8 décembre. En 25 ans, la FCC a organisé 93 enchères, qui ont généré 116 milliards de dollars pour le Trésor américain;

- Les coûts de la «relocalisation» des opérateurs de satellites seront couverts par les vainqueurs des enchères publiques;

- Les opérateurs de satellites pourront percevoir un remboursement anticipé de ces coûts s’ils sont capables de libérer la partie basse rapidement pour permettre le déploiement plus rapide de la 5G;

- La FCC espère que 120MHz (3,7-3,82GHz) seront libérés d’ici septembre 2021 dans 46 des 50 zones prioritaires du pays et les 180 autres MHz, plus les zones restantes de la première partie d’ici septembre 2023.

Le plan permet de gagner deux ans, conclut encore M. Pai, alors que les politiques américaines planchent sur deux autres scénarios: le premier qui plafonne les dédommagements à 6 milliards de dollars et le second qui prévoit que 50% des recettes des enchères soient reversés au Trésor américain.

Le montant final aura des répercutions particulièrement importantes pour Intelsat, qui a près de 15 milliards de dollars de dettes et se retrouve au bord de la faillite, mais elle doit aussi permettre à SES de se désendetter avant l'achat de ses prochaines générations de satellites O3B mPower.