PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Un DEAL À 50 millions de dollars

Ripple s’associe à Moneygram et dope le bitcoin



247920.jpg

Après quatre ans de tests, Western Union a mis fin à son utilisation du protocole de Ripple... aussitôt installé chez son principal concurrent, Moneygram, dans lequel la fintech va investir 50 millions de dollars. (Photo: Shutterstock)

Au moment où Facebook s’apprête à publier son «white paper» sur son «stablecoin» Libra, Ripple, l’ami du Luxembourg, injecte 50 millions de dollars dans Moneygram, et le bitcoin flirte avec les 10.000 dollars. Le futur du paiement s’écrit.

Ripple a annoncé, lundi soir aux États-Unis, un partenariat stratégique avec Moneygram. La fintech californienne, que le Premier ministre, Xavier Bettel , était allé voir en juin 2016 avant qu’elle installe son quartier général européen l’année suivante au Luxembourg, va injecter 50 millions de dollars en l’espace de deux ans dans le numéro 2 mondial du transfert de fonds.

247921.jpg

Xavier Bettel, ici avec le cofondateur de Ripple, Chris Larsen, et son chef de la compliance, Karen Gifford.  (Photo: Ripple)

Ripple va acheter 10% des actions de Moneygram à 4,10 dollars pièce, soit près de trois fois leur prix à la clôture lundi soir (ou 30 millions de dollars), et Moneygram aura encore une option pour 20 millions supplémentaires d’ici deux ans.

Cela valorise le spécialiste du transfert de fonds de Dallas à 300 millions de dollars contre 1,2 milliard de dollars au moment où Ant Financial, le bras armé d’Alibaba, voulait le racheter – ce à quoi le président américain, Donald Trump, était opposé.

Mais cela pose les bases d’un changement de paradigme pour Moneygram, qui va pouvoir utiliser le protocole de Ripple pour accélérer les transferts de fonds, 24h/24 et 7j/7, à des vitesses et à un prix défiant toute concurrence.

Son principal concurrent, l’entreprise américaine Western Union, a commencé à tester les solutions de Ripple en 2015. Début juin, elle a annoncé un partenariat avec Visa Direct . Selon elle, la technologie de Ripple ne lui apportait aucun bénéfice.

Ripple s’est installé au Luxembourg en 2016. L’année suivante, le ministre des Finances, Pierre Gramegna , est retourné voir son CEO à San Francisco.

Le 11 avril, l’Université de Luxembourg a rejoint l’University Blockchain Research Initiative , lancée par Ripple, sur le futur des micropaiements.

Avec ces 50 millions de dollars, Ripple rend sa propre monnaie cryptée, le XRP – dont il détient 60% du volume – plus visible. Sa monnaie a pris 5,32% hier, à 457 dollars, tandis que le bitcoin atteignait 9.407 dollars deux heures plus tard.