ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Mehdi Magha (Directeur général)

«Rejoindre le Club nous permettra d’actionner cet engagement»



Mehdi Magha: «Nous proposons de faire le lien entre une volonté d’aider, de faire la différence, et nos bénéficiaires sur le terrain.» (Photo: DR)

Mehdi Magha: «Nous proposons de faire le lien entre une volonté d’aider, de faire la différence, et nos bénéficiaires sur le terrain.» (Photo: DR)

Le Paperjam + Delano Club accueille un nouveau membre: Handicap International. Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

Mehdi Magha . – « Handicap International est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Vous venez de rejoindre le Paperjam + Delano Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«En tant qu’ONG, nous constatons un fort engagement des acteurs politiques, économiques, ainsi que des individus au Luxembourg. Rejoindre le Club nous permettra d’actionner cet engagement, afin que les acteurs économiques du pays puissent nous aider à avoir un impact concret auprès des personnes handicapées et/ou vulnérables. Maison Moderne propose également du contenu éditorial et des formations de qualité qui nous ont séduits et qui ne pourront que bénéficier à notre équipe luxembourgeoise.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Nous proposons de faire le lien entre une volonté d’aider, de faire la différence, et nos bénéficiaires sur le terrain. Nous sommes présents dans 59 pays avec plus de 400 projets d’aide humanitaire ou de développement, chacun adapté aux enjeux du pays concerné. Nous recherchons donc des partenaires sur la durée, car, malheureusement, la configuration du monde n’a pas fini de nous donner du travail.»