POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

En juin et en juillet

Rebond des faillites marqué pour les commerces



En un an, le nombre de faillites a plus que doublé dans le secteur du commerce.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

En un an, le nombre de faillites a plus que doublé dans le secteur du commerce.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

En juin et en juillet, les faillites ont bondi de 33% au Luxembourg, observe le bureau de recouvrement des créances Creditreform. Les commerces sont particulièrement affectés, souligne-t-il.

Avec 248 faillites comptabilisées en juin et en juillet au Luxembourg, le pays a connu 62 cas de plus qu’à la même période un an plus tôt, soit une hausse d’un tiers, montrent les données de Creditreform.

L’expiration des aides de l’État pour le commerce peut avoir entraîné une augmentation du nombre de faillites.

Juan Santiago,  chargé de mission,  Creditreform Luxembourg

Le bureau de recouvrement des créances observe une hausse marquée des déconfitures dans le secteur du commerce, avec 58 cas contre 23 douze mois plus tôt. «L’expiration des aides de l’État pour le commerce peut avoir accéléré le changement structurel et entraîné une augmentation du nombre de faillites», avance Juan Santiago, chargé de mission chez Creditreform.

Concernant l’horeca, la tendance est plutôt à la baisse, avec six faillites observées contre 15 un an plus tôt, soit une chute de 60%. Par rapport à 2019, la différence est même de 71%. «Nous présumons que ce secteur est maintenu artificiellement par des subventions», commente notre interlocuteur.

Bien qu’il représente près de sept faillites sur dix, le secteur des services semble relativement épargné puisque la progression des déconfitures s’élève à 14%, note encore Creditreform.

«Malgré l’appui financier du gouvernement, nous sommes persuadés que beaucoup d’entreprises ne parviendront pas à surmonter cette crise», ajoute Juan Santiago. Au premier semestre de cette année, le bureau basé à Niederanven a constaté un rebond de 14% de l’ensemble des faillites au Luxembourg , tout en anticipant une nette augmentation dès 2022.