LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Trois questions à claude mangen

«Rallumer les lumières et mettre le focus sur le théâtre»



Le président de la Theater Federatioun, Claude Mangen, réaffirme l’envie du secteur de rallumer les lumières de la scène théâtrale luxembourgeoise et donne à sa fédération les moyens de se faire voir par le public.  (Photo: boshua - Bohumil KOSTOHRYZ) 

Le président de la Theater Federatioun, Claude Mangen, réaffirme l’envie du secteur de rallumer les lumières de la scène théâtrale luxembourgeoise et donne à sa fédération les moyens de se faire voir par le public.  (Photo: boshua - Bohumil KOSTOHRYZ) 

Au lendemain des annonces faites par la ministre de la Culture Sam Tanson (Déi Gréng) concernant la rentrée théâtrale, le président de la Theater Federatioun Claude Mangen détaille trois points forts de cette dernière pour Paperjam.

La saison théâtrale 20/21 sera lancée le 12 septembre prochain avec l’événement Theaterfest. À quels niveaux celui-ci est-il important pour la promotion d’une nouvelle saison?

Claude Mangen. – «Il s’agit réellement d’un moment-clé au début de la saison, et c’est encore plus significatif cette année, après six mois de quasi-inactivité dans les établissements de théâtre… C’est une occasion unique de rencontrer l’intégralité des professionnels de la scène luxembourgeoise, les programmateurs et les artistes, car tous les membres de la fédération seront rassemblés dans un même lieu, la place Clairefontaine cette fois. Le public pourra ainsi faire connaissance avec les visages qui se cachent derrière les programmes. Il s’agit cette année plus que jamais de créer des perspectives à long terme et d’aller au-delà de la simple reprise de saison. De rencontrer les futurs spectateurs, de répondre de manière concrète à leurs questions et de réaffirmer l’envie et la passion du secteur.

D’un point de vue plus pratique, chaque établissement pourra préciser lors du Theaterfest ses partenariats et ses modalités d’accueil, dans le plus grand respect des règles sanitaires: avec masque ou sans masque, mais avec deux mètres de distance, une possibilité qui réduit la capacité d’accueil à 25%…

La ministre Sam Tanson a annoncé, mercredi, la création de quatre nouveaux prix dédiés au théâtre. Quelles en sont les modalités?

«Voilà également une initiative qui tient beaucoup à cœur à la fédération! Il ne s’agit pas de prix qui font suite à un appel à projets, mais qui résultent plutôt d’une observation attentive des créations qui ont été proposées sur les deux années précédant leur remise. Le jury sera tout à fait indépendant du ministère de la Culture et de la Theater Federatioun, et les prix devraient être remis au début de la saison 21/22. Il nous paraissait également primordial, outre le Prix national pour une œuvre complète et le Prix du jeune espoir, de bien distinguer deux aspects du dernier prix – celui de la meilleure création – avec un volet jeu, mise en scène, dramaturgie, et un volet scénographie, création, costumes, création lumière, maquillage, coiffure. Ceci nous permet de mettre en lumière toutes les professions du théâtre, ce qui est très important.

À propos de mise en lumière, cette dernière est un thème visuel fort dans la nouvelle identité graphique de la Theater Federatioun. Quels besoins et quelles envies se cachent derrière cette nouvelle image?

«Avec cette nouvelle identité graphique, que nous avons réalisée avec la partenaire de longue date qu’est l’agence Vidale-Gloesener, la fédération a vraiment voulu faire le pont entre certaines valeurs classiques du théâtre et une dynamique tournée vers le présent et l’avenir. C’est ainsi que, tout en respectant le logo existant, qui entremêle une couronne shakespearienne et trois faisceaux de lumière, nous avons apporté beaucoup plus de couleurs et de luminosité. Les couleurs seront d’ailleurs évolutives en fonction des temps forts de la saison, comme lors des Assises, en décembre, qui sont plutôt un moment d’introspection et moins d’expression. Mais pour le moment, cette nouvelle identité veut surtout transmettre un cri: ‘Light on!’. Car il est grand temps de rallumer les lumières sur les scènes de théâtre et mettre en lumière toute la profession.

Trait d’union entre l’héritage de la fédération et ses besoins futurs, la nouvelle identité visuelle de la Theater Federatioun signée Vidale-Gloesener fait la part belle à la couleur et aux réseaux sociaux. (Photo: Vidale-Gloesener)

Trait d’union entre l’héritage de la fédération et ses besoins futurs, la nouvelle identité visuelle de la Theater Federatioun signée Vidale-Gloesener fait la part belle à la couleur et aux réseaux sociaux. (Photo: Vidale-Gloesener)

Notre nouveau site internet et plus gros chantier, qui sera mis en ligne à l’occasion du Theaterfest du 12 septembre et qui comprendra des volets public, professionnels et membres, sera un outil primordial pour faire cela. Enfin, pour coller avec les nouveaux moyens d’information, nous avons développé des outils dédiés aux réseaux sociaux, sur lesquels nous souhaitons être bien plus présents, comme un décor ‘Lights on’ pour photos de profil Facebook qui tourne pas mal depuis son lancement hier!»

www.theatre.lu