ENTREPRISES & STRATÉGIES

Martin Dieterle (Carré Rouge)

«Chacun a son rôle dans la conception d’un espace»



Pour Martin Dieterle, il n’y a pas un client-type, mais une succession de clients différents. (Photo: DR)

Pour Martin Dieterle, il n’y a pas un client-type, mais une succession de clients différents. (Photo: DR)

Préalablement au 10x6 The future of workspaces, organisé par le Paperjam Club le mercredi 19 novembre, l’un des orateurs, Martin Dieterle (Carré Rouge), présente ses réflexions sur l’avenir des espaces de travail.

Monsieur Dieterle, les clients sont-ils réceptifs à des innovations dans le domaine de l’immobilier professionnel? Derrière les études et les annonces, ne privilégient-ils pas un certain conservatisme?

«'Le' client n'existe pas. Il semble bien que la plupart des entreprises cherchent la solution simple et sûre — donc les solutions déjà établies depuis longtemps. Mais l’innovation ne se fait pas par la masse, il faut des entrepreneurs qui repensent sur leur lieu de travail comme ils le font dans leur entreprise quand il s’agit d’innover dans leur domaine et sur leur marché.

Comment travaillez-vous avec les entreprises et les professionnels du mobilier? Le dialogue est-il toujours facile à mener?

«Chacun a son rôle dans la conception d’un espace. Les professionnels du mobilier ont besoin des architectes avec des idées pour donner vie à leurs objets. Les architectes ont besoin d’un vis-à-vis professionnel dans le mobilier, comme ils ont besoin par exemple d’un bon menuisier ou d’un peintre pour pouvoir réaliser leurs idées.

On parle depuis longtemps des nouvelles manières de travailler… Tous s’est-il déroulé «comme prévu»? Y a-t-il des pratiques que l’on pensait voir adoptées qui sont en retrait, et d’autres qui ont progressé plus vite que prévu?

«L’exemple de l’open space a été propagé longtemps comme la solution idéale au niveau de l’organisation du travail, de l’économie d’espace et de la communication. Aujourd’hui, la demande de conception et d’organisation d’espace est beaucoup plus diversifiée. Celle-ci nécessite une étude plus détaillée et adaptée pour chaque situation et son organisation de travail.»

Les inscriptions au débat 10x6 The future of workspaces sont ouvertes sur le site du Paperjam Club.