LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

Qu’y a-t-il sur le bureau de Nathalie Delebois?

«Des prix, des rêves de voyage et une seule mandarine»



Nathalie Delebois, de DO Recruitment Advisors, pose avec deux de ses nombreuses collations. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Nathalie Delebois, de DO Recruitment Advisors, pose avec deux de ses nombreuses collations. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Nathalie Delebois, de DO Recruitment Advisors, nous invite à nous asseoir à son bureau dans cet épisode de «What’s on my desk», la série Delano où un cadre ou un employé du secteur financier parle de certains des objets importants de son espace de travail.

«Du chocolat! Tu en veux?» Nathalie Delebois désigne un vase en verre débordant de friandises et une mandarine rédemptrice. «Nous aimons les douceurs, moi et Sinead O’Donnell (la partenaire commerciale de Nathalie Delebois et cofondatrice de DO Recruitment Advisors, ndlr).» Le recrutement pour les services financiers luxembourgeois est un travail qui demande de l’énergie, ce que reflète la présence de ces collations calorifiques. Nathalie Delebois supervise neuf consultants qui passent une grande partie de leur temps, tant au téléphone que sur le terrain, à placer des candidats talentueux à des postes convoités dans le domaine des services financiers de Luxembourg et de ses environs. «C’est ma passion. J’adore mon travail», confie Nathalie Delebois.

Fruits et chocolat

Le carburant du recrutement.  Romain Gamba/Maison Moderne

Le carburant du recrutement.  Romain Gamba/Maison Moderne

Le bureau de Nathalie Delebois n’est pas le seul à être bien pourvu. La table centrale de ce bureau lumineux est remplie de pâtisseries, de fruits et, bien sûr, de chocolat. La plupart de ces produits sont offerts par des clients satisfaits de leur dernière embauche, mais la nourriture joue également un autre rôle essentiel. «Nous mangeons pour fêter, mais aussi pour compatir», déclare Nathalie Delebois. «Nous sommes ensemble dans les hauts et les bas

Les 18 derniers mois ont été intéressants pour le recrutement dans le secteur des services financiers. De nombreuses réunions en face à face ont été remplacées par le téléphone, ce qui a rendu plus difficile le «feeling», essentiel pour les clients et les candidats. «Nous n’avons pas eu l’occasion de voir les espaces de travail des clients, de nous imprégner de l’atmosphère. Nous ne pouvions pas non plus serrer la main des candidats, voir s’ils étaient nerveux, ce genre de choses», explique Nathalie Delebois. «Maintenant que nous sommes revenus aux réunions en face à face, nous devons toujours rappeler aux candidats qu’ils doivent être tout aussi préparés lorsqu’il s’agit d’un appel vidéo. Les bons vêtements, le bon cadre!»

Photos

Souvenirs d’équipe.  Romain Gamba/Maison Moderne

Souvenirs d’équipe.  Romain Gamba/Maison Moderne

Il y a quelques années, Nathalie Delebois et l’équipe de DO Recruitment Advisors ont fait un voyage à New York. Une photo d’eux au sommet du Rockefeller Centre à la tombée de la nuit, l’Empire State Building en arrière-plan, trône aujourd’hui sur son bureau. «Nous y sommes allés tous ensemble – juste pour être là en tant qu’équipe.» Au fil des ans, l’équipe de DO Recruitment Advisors s’est rendue à Saint-Pétersbourg, New York, Vienne et Londres. «Il n’y a pas d’objectifs à atteindre pour participer au voyage. Tout le monde est inclus.»

Dans le même présentoir, se trouve un ensemble de photos Polaroid d’une occasion beaucoup plus personnelle. «C’était mon anniversaire et mes collègues m’ont dit d’être à l’aéroport à 5h du matin. Ils avaient prévu un voyage surprise à Milan comme cadeau. Il a plu tout le week-end, mais nous avons mangé du gâteau, pris des cours de cuisine. C’était merveilleux.»

La fille de Nathalie Delebois a personnalisé cette carte de visite. Romain Gamba/Maison Moderne

La fille de Nathalie Delebois a personnalisé cette carte de visite. Romain Gamba/Maison Moderne

Nathalie Delebois expose également des dessins que sa fille de 12 ans (alors âgée de cinq ans) a réalisés lorsque sa mère et Sinead O’Donnell ont créé l’entreprise. Elle a également personnalisé une carte de visite de DO Recruitment Advisors en néon. «Nous sommes encore en train d’étudier ses propositions de changement d’image.» Fière de sa famille et de ses deux enfants, Charline et Nicolas, Nathalie Delebois montre une photo du porte-bonheur de DO Recruitment Advisors, le chien de la famille, Shiny. «Son nom vient des premières lettres des prénoms de mes deux enfants.»

Code de conduite

«Le Personal MBA»   de Josh Kaufman et une copie du code d’éthique de la Fédération du recrutement, de la recherche et de la sélection.  Romain Gamba

«Le Personal MBA»   de Josh Kaufman et une copie du code d’éthique de la Fédération du recrutement, de la recherche et de la sélection.  Romain Gamba

Soulignant la passion de Nathalie Delebois pour son travail, il y a son sérieux quant à l’éthique dans le recrutement, tant dans la façon de traiter les clients que dans la façon de traiter les candidats. En 2016, ces considérations éthiques l’ont amenée à créer la Fédération du recrutement, de la recherche et de la sélection avec un groupe d’acteurs du marché du recrutement pour représenter, conseiller, défendre et collaborer sur le secteur. L’un des fruits de ce travail a été le code de conduite, élaboré avec les entreprises, pour définir la bonne façon de traiter les clients et les candidats. «Par exemple, nous n’approchons pas les candidats potentiels s’ils travaillent déjà pour une entreprise que nous avons comme client ou que nous voulons avoir comme client», explique-t-elle. «Je suis aussi très stricte avec mes consultants sur cette éthique. C’est ma bible. Dès que j’ai un dilemme, je m’y réfère.»

Le MBA personnel

Bien que le Luxembourg se targue de compter plus de 200.000 diplômés de l’enseignement supérieur (soit près des deux tiers de la population), Nathalie Delebois estime que l’on peut réussir sans diplôme. «Je suis en faveur de l’autodidacte à cet égard.» Le livre «Le Personal MBA» de Josh Kaufman reflète cette philosophie, mais Nathalie Delebois aime également l’appliquer dans son travail, en plaidant pour des candidats qui ne correspondent pas aux demandes en matière de diplômes des descriptifs de poste, mais qui lui semblent être plus capables de faire le travail. «Parfois, je peux persuader les clients de considérer les candidats différemment.»

Récompenses

DO Recruitment Advisors a été désigné meilleur cabinet de recrutement en 2017. Romain Gamba/Maison Moderne

DO Recruitment Advisors a été désigné meilleur cabinet de recrutement en 2017. Romain Gamba/Maison Moderne

Avec autant de passion, il n’est pas surprenant que pléthore de prix ornent son bureau. Le cabinet a reçu six prix depuis sa création, dont celui du meilleur cabinet de recrutement des Luxembourg HR Awards 2017, la dernière fois que ce prix a été décerné. Cependant, il manque le prix de 2009. «Une stagiaire potentielle a accidentellement renversé le prix (probablement en attrapant du chocolat) et l’a brisé. C’était à la fin d’un entretien. Elle s’est enfuie, on ne l’a plus jamais revue!» Bien que Nathalie Delebois ait essayé à plusieurs reprises de reconstituer le verre brisé, elle a dû abandonner et le trophée a disparu. À la place, les conseillers en recrutement de DO espèrent participer aux Awards 2021 du meilleur cabinet de recrutement, lorsqu’ils reviendront en présentiel, pour peupler le bureau de nouveaux trophées.

Cet article a été écrit pour Delano , traduit et édité pour Paperjam.