POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Visite officielle

Pression diplomatique US avant la visite de Medvedev



219382.jpg

L’Ambassade américaine au Luxembourg a réagi suite à l’annonce de la venue mercredi du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev. (Photo: Shutterstock)

L’Ambassade américaine au Luxembourg a publié un communiqué en amont de la visite du Premier ministre russe, mercredi. En comparant le Luxembourg à la Crimée.

L’annonce de la venue mercredi du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, ne passe visiblement pas du côté de l’Ambassade américaine au Luxembourg, qui s’est fendue, ce lundi matin, d’un «statement» dans lequel chaque mot est pesé et représente une invitation pour Xavier Bettel à évoquer le sort de la Crimée.

Le statement indique que le Luxembourg et son gouvernement se trouvent à un moment et dans une position uniques pour défendre le droit de tous les pays et les peuples à rester ce qu’ils sont.

Une référence à peine voilée à la devise du Luxembourg: «Mir wölle bleiwe wat mir sin», «Nous voulons rester ce que nous sommes.»

Et l’Ambassade américaine d’ajouter que cette visite coïncide avec «le cinquième anniversaire de l’annexion illégale de la Crimée par la Russie».

En considérant que le Luxembourg était par deux fois «dans la position de la Crimée», soit «occupé par une puissance étrangère plus grande», l’Ambassade américaine ajoute que «le monde regardera» si les officiels luxembourgeois accepteront l’idée d’un futur «différent» pour la Crimée.

Lors de sa visite au Luxembourg, Dmitri Medvedev doit notamment rencontrer le Grand-Duc , le président de la Chambre et le Premier ministre, Xavier Bettel, pour évoquer les sujets bilatéraux, les relations UE-Russie et l’actualité internationale selon le programme officiel.